Mes finances 10 min

CELI : un véhicule d'épargne flexible

Grâce à sa grande flexibilité, le CELI offre différentes possibilités qui s'intègrent à toutes stratégies d'épargne. En voici quelques-unes.

Par Fonds de solidarité FTQ

Le compte d'épargne libre d'impôt (CELI) est un véhicule d'épargne flexible qui s'adapte à différents objectifs d'investissement. Tout dépend de ce que vous souhaitez réaliser avec votre épargne, que ce soit pour la retraite, pour les études de vos enfants, pour constituer un fonds d'urgence ou encore pour participer à l'épargne de votre conjoint ou de vos enfants. Voici cinq avenues expliquées par Sébastien Lafontaine, planificateur financier et conseiller en épargne collective à FlexiFonds de solidarité FTQ.

Sébastien Lafontaine, planificateur financier et conseiller en épargne collective à FlexiFonds de solidarité FTQ.

01 Utiliser le CELI pour planifier sa retraite

Lorsqu'il est temps d'épargner pour votre retraite, vous pensez probablement d'abord au régime enregistré d'épargne-retraite (REER) qui vous permet de profiter dès maintenant de déductions fiscales. Or, le CELI peut également être un allié important dans la planification de vos revenus après votre vie active.

Si vous prévoyez une baisse de vos revenus à la retraite, il peut être avantageux d'investir d'abord dans votre REER, puis dans votre CELI.

« Une fois que votre REER sera maximisé, toujours en respectant votre profil d'investisseur, vous pourrez favoriser des placements dans votre CELI avec un potentiel de revenus intéressant à long terme afin de maximiser votre capital-retraite », affirme Sébastien Lafontaine.

Votre taux d'imposition sera plus bas lorsque vous retirerez ces sommes qu'au moment de la contribution et vous profiterez ainsi de meilleures déductions d'impôt.

Si, à l'inverse, vos revenus de retraite ont des chances d'être plus élevés que vos revenus actuels, vous risquez d'être désavantagé d'un point de vue fiscal en optant pour le REER. Le REER et le CELI s'avèrent en fait deux outils d'épargne-retraite complémentaires. Ces principes de base sont à considérer lors de la réalisation de votre plan de retraite complet adapté à vos besoins.

02 Alimenter le REEE de ses enfants

Le régime enregistré d'épargne-études (REEE) permet d'épargner des sommes pour financer les études postsecondaires de votre enfant et de les faire fructifier, sans être imposé, tout en bénéficiant de subventions gouvernementales. En cumulant celles du fédéral et du provincial, elles atteignent au moins 30 % pour les premiers 2 500 $ investis chaque année pour un enfant de moins de 18 ans jusqu'à l'atteinte du maximum cumulatif (50 000 $ par enfant). Pour les revenus familiaux plus modestes, les subventions peuvent aller jusqu'à 45 % pour les premiers 500 $ déposés. De plus, les familles à faible revenu obtiennent automatiquement 500 $ en bon d'études en ouvrant un REEE.

« Un autre avantage du REEE est que les retraits peuvent commencer dès que l'enfant obtient une preuve d'études postsecondaires et ils sont généralement non imposables en raison du faible niveau de revenu de l'étudiant, indique Sébastien Lafontaine. Par la suite, il pourra mettre les sommes dans son CELI afin de continuer à générer des revenus non imposables et les utiliser éventuellement pour ses études. Il peut cotiser dans son CELI à partir de la date d'anniversaire de ses 18 ans. »

Pour profiter de cet outil d'épargne, il faut signer un contrat avec un promoteur de REEE. Ce régime est enregistré auprès de l'Agence du revenu du Canada et a une durée de vie maximale de 35 ans, sauf exception. Un ou plusieurs bénéficiaires du REEE peuvent être nommés. C'est le promoteur qui administre les montants investis dans le REEE et qui fait les versements aux enfants pour financer ses études postsecondaires.

Si les bénéficiaires ne poursuivent pas d'études postsecondaires, les aides gouvernementales de REEE devront être remboursées et le promoteur retournera au souscripteur les cotisations et les revenus gagnés.

03 Créer un fonds d'urgence

Le CELI est un véhicule d'épargne qui peut vous permettre d'accumuler un fonds d'urgence et d'être en mesure de faire face à différents imprévus comme la perte d'un emploi, des réparations à faire sur la maison ou sur la voiture. Voici pourquoi le CELI est avantageux dans ces situations :

  • les revenus générés par les produits qui y sont placés ne sont pas imposables;
  • il permet de faire des retraits non imposables n'importe quand;
  • on peut y cotiser facilement avec des prélèvements automatisés.

« Règle générale, il est recommandé de mettre de côté l'équivalent de trois mois de dépenses, affirme Sébastien Lafontaine. Si vous décidez d'épargner dans un CELI pour vous créer un fonds d'urgence, vous pourriez choisir un produit d'épargne sécuritaire comme un certificat de placement garanti CELI rachetable en tout temps ou un compte d'épargne CELI. Comme vous pourriez vouloir retirer votre argent à tout moment, vous éviterez ainsi que les fluctuations boursières aient des répercussions sur vos économies. »

04 Réinvestir les retraits obligatoires de son FERR

Au plus tard pendant l'année où vous atteindrez 71 ans, vous devrez convertir votre REER en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) et un retrait minimal devra être fait chaque année. « Il est possible qu'à ce moment-là, vous n'ayez pas besoin de cette somme en raison de vos autres sources de revenus, indique Sébastien Lafontaine. Une bonne stratégie pourrait être alors d'investir ce montant retiré, qui est imposable, dans votre CELI à la hauteur de vos droits de cotisation disponibles afin qu'il génère des revenus non imposables. »

Il faudra bien sûr investir cet argent dans votre CELI en respectant votre tolérance au risque et votre horizon de placement, soit la période pendant laquelle vous prévoyez laisser fructifier ces sommes.

05 Bonifier l'épargne de sa famille

Le CELI est un compte individuel, mais une fois que vous avez utilisé tous vos droits de cotisation, rien ne vous empêche de donner certaines de vos économies à votre conjoint ou vos enfants de 18 ans et plus afin qu'ils les placent à leur tour dans leur CELI. Par contre, cet argent transféré et les revenus gagnés ne seront plus les vôtres, mais les leurs.

« C'est une manière d'augmenter l'actif de votre famille sans contrainte fiscale, indique le planificateur financier. Par contre, les couples mariés doivent savoir que le CELI ne fait pas partie du patrimoine familial, contrairement au REER. Mais, selon le régime matrimonial choisi, il pourrait faire partie des biens séparés entre les deux conjoints en cas de divorce. »

Il faut aussi toujours s'assurer que le total des sommes investies dans le CELI de votre conjoint ou dans celui de vos enfants ne dépasse pas leurs droits de cotisation.

 
Le CELI peut ainsi être utilisé de différentes façons, en fonction de vos besoins. Vous avez intérêt à optimiser son utilisation pour tirer pleinement profit de ses avantages fiscaux. Un planificateur financier pourra vous accompagner dans cette démarche afin de mettre en place la meilleure stratégie de placements pour vous, selon votre réalité et vos objectifs.

Mettez du local dans votre épargne

Le CELI avec FlexiFonds vous aide à épargner pour réaliser des projets qui vous tiennent à coeur, en plus de vous permettre d'encourager l'économie locale grâce à des fonds communs de placement qui s'investissent majoritairement ici.

DÉCOUVRIR LE CELI AVEC FLEXIFONDS
À propos de FlexiFonds de solidarité FTQ inc.
FlexiFonds de solidarité FTQ inc., une filiale en propriété exclusive du Fonds de solidarité FTQ, est un courtier en épargne collective dûment inscrit auprès de l'Autorité des marchés financiers. FlexiFonds de solidarité FTQ inc. est le placeur principal des fonds FlexiFonds et ne distribue les parts d'aucun autre fonds commun de placement.

Cet article a-t-il été utile ?