Devriez-vous cotiser au REER de vos employés?

Cotiser au REER des employés, comme dans le cas du REER+ au Fonds, permet de se démarquer comme employeur et d'aider les employés à épargner pour leur retraite.

Par Fonds de solidarité FTQ

Réussir à attirer les meilleurs talents est un défi que les entreprises doivent relever avec créativité aujourd'hui. Bonifier les avantages sociaux des employés devient alors une option intéressante, particulièrement pour les petites entreprises.

Cotiser au REER des employés permet à l'entreprise de se démarquer en offrant des conditions de retraite avantageuses. Épargner n'est pas facile pour beaucoup de travailleurs, c'est pourquoi l'aide de l'employeur est un avantage important qui démontre qu'il les appuie, même en dehors du travail. Grâce à leur épargne, et à votre contribution, vos employés ont la chance de réaliser des projets qui leur tiennent à coeur et de se préparer à la retraite. Et c'est d'autant plus vrai avec le REER+ au Fonds.

Cotiser au REER de ses employés tout en économisant

Proposer des bonis à même la paie ou des augmentations salariales est une stratégie bien connue quand on veut fidéliser ses employés ou attirer des talents. Or, en offrant une solution d'épargne-retraite, comme le REER+ au Fonds ou un autre type de régime volontaire d'épargne-retraite (RVER), vous pouvez atteindre ces objectifs tout en réduisant vos coûts.

En effet, le versement d'une cotisation de l'employeur au REER+ d'un employé vous permet d'économiser les charges sociales qui sont normalement prélevées en fonction des salaires. Les charges sociales sont nombreuses et concernent notamment :

  • Le régime de rentes du Québec (RRQ)
  • L'assurance-emploi (AE)
  • Le régime québécois d'assurance parentale (RQAP)
  • La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST)
  • Le Fonds des services de santé (FSS)

Concrètement, qu'est-ce cela signifie?

Si vous souhaitez offrir un boni de 1 000 $ à chacun de vos employés, il vous en coûtera en fait 1 125 $ par employé puisque vous devrez payer les charges sociales d'environ 12,5 %1 sur le montant2. Par la suite, l'employé devra payer ses cotisations au RRQ, au RQAP et à l'assurance-emploi, ce qui lui donnera une somme totale disponible de 926 $1, sans compter l'impôt provincial et fédéral qui viendront réduire ce montant.

En revanche, si vous contribuez à l'acquisition par l'employé d'actions du Fonds en versant 1 000 $ directement à son REER+, les charges sociales ne s'appliquent ni pour vous ni pour lui. Il bénéficiera donc de la totalité du 1 000 $ ajouté à son REER+, le tout libre d'impôt en raison de la déduction REER appliquée à même la paie.

Un outil pour attirer et retenir les talents

Pour attirer et garder les talents, on voit aujourd'hui de plus en plus d'employeurs compléter la rémunération salariale de leurs employés en participant activement à leur REER. Les entreprises voient ces cotisations à la fois comme un avantage social à offrir, mais également comme une façon de s'investir dans l'avenir de leurs employés. Et il n'y a pas de cotisation trop petite!

En choisissant cette option, vous pouvez dès lors aider vos employés à bâtir leur retraite ou faciliter l'achat de leur première propriété grâce au Régime d'accession à la propriété (RAP). En bonifiant les cotisations faites par vos employés à leur REER, ou en leur offrant de cotiser en leur nom, vous les sensibilisez à l'importance d'épargner pour la retraite. Cela démontre que l'entreprise se soucie de ses employés.

Bonifier les avantages sociaux des employés grâce au REER+ au Fonds

En ce sens, plusieurs employeurs optent pour le REER+ par retenue sur le salaire au Fonds de solidarité FTQ. C'est une façon de permettre à vos employés d'en avoir plus puisqu'il ne faut pas oublier que chaque 1 $ que vous versez en cotisation devient 1,30 $ pour vos employés grâce aux crédits d'impôt supplémentaires3.

Ainsi, en mettant en place un programme de cotisations employeur au REER+ au Fonds de solidarité FTQ pour vos employés, ceux-ci pourraient bénéficier d'économies d'impôt supplémentaires de 30 %3, ce qui porte à 1 300 $ la somme totale dont profite un employé si vous cotisez un montant de 1 000 $.

La cotisation de l'employeur au REER+ d'un employé consiste en l'achat d'actions du Fonds de solidarité FTQ par l'employeur au nom de l'employé.

Par ailleurs, le REER+ avec retenue sur le salaire au Fonds ne comporte aucuns frais pour l'employeur, et c'est gratuit pour les employés. Cette approche s'adapte à la formule que vous choisissez, que vous souhaitiez cotiser périodiquement ou annuellement selon vos profits ou reconnaître l'ancienneté. Puisque la dynamique de vos cotisations vous est propre, vous n'avez pas non plus de gestion de cotisation complexe à effectuer, reliée par exemple aux horaires atypiques, au taux de roulement, aux options de retraites progressives ou même aux périodes saisonnières chômées.

Apprenez-en plus sur le REER+ par retenue sur le salaire ou appelez-nous du lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30, au 1 888 385-3723. Nos agents sont là pour vous accompagner si vous avez des questions sur les cotisations employeur ou si vous désirez offrir à vos employés la possibilité de cotiser par retenue sur le salaire.

Guide gratuit pour créer une expérience employé distinctive

On vous accompagne dans la mise en place d'une culture d'entreprise améliorée afin de fidéliser et de mobiliser vos ressources.

Télécharger le guide

Parlez à un de nos agents

Appelez-nous au 1 888 385-3723, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.

Envoyez-nous un message

Vous souhaitez nous poser une question concernant votre dossier ou le Fonds de solidarité FTQ? Écrivez-nous, il nous fera plaisir de vous répondre.

Connectez-vous à l'Espace employeur

Vous pouvez gérer en ligne tout ce qui concerne la retenue sur le salaire pour votre entreprise. Vous y trouverez aussi une panoplie de documents pour vous et vos employés.

Se connecter

  • 1
    Exemple basé sur l'année d'imposition 2022, pour une personne avec un revenu annuel imposable de 40 000 $.
    Les montants calculés sont des estimations qui peuvent varier selon la masse salariale et le secteur d'activité de votre entreprise.
    2
    Les charges sociales de l'employeur se calculent sur le boni brut, soit 1 000 $ dans cet exemple.
    Les charges sociales imputées à l'employeur comprennent le Régime des rentes du Québec (RRQ), l'Assurance-emploi (AE), le Régime québécois d'assurance parentale (RQAP), le Fonds des services de santé (FSS) et la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). Certains taux de cotisation varient selon la situation propre à l'employeur.
    3
    Dans la mesure où le maximum annuel admissible aux crédits d'impôt n'a pas déjà été atteint par ailleurs.

    Les crédits d'impôt accordés aux actionnaires du Fonds de solidarité FTQ sont de 15 % au Québec et de 15 % au fédéral. Ils sont limités à 1 500 $ par année fiscale, ce qui correspond à l'achat d'actions du Fonds de solidarité FTQ d'un montant de 5 000 $.

    Veuillez lire le prospectus avant d'acheter des actions du Fonds de solidarité FTQ. Vous pouvez vous procurer un exemplaire du prospectus sur le site Web fondsftq.com, auprès d'un responsable local ou aux bureaux du Fonds de solidarité FTQ. Chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des actions et du réinvestissement de tous les dividendes et ne tient pas compte de l'impôt sur le revenu payable par un porteur, qui aurait pour effet de réduire le rendement. Les actions du Fonds de solidarité FTQ ne sont pas garanties, leur valeur fluctue et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement dans l'avenir.