Par Dominique J. Favreau

Blogueur en finances personnelles

Tout le monde sait que l'argent est tabou au Québec, encore plus quand l'amour s'en mêle. Pourtant, il est essentiel de parler d'argent en couple si on veut éviter les tensions, mais surtout si on veut s'assurer que les deux conjoints sont à l'aise avec les choix financiers de l'autre et partagent une vision similaire de leur budget de couple.

Qui paie quoi? L'un gagne-t-il plus que l'autre? Comment se répartir les dépenses d'auto, d'hypothèque, d'épicerie ou celles qui concernent les enfants? Que faire avec les vieilles dettes du nouveau conjoint? Tout mettre ensemble, tout garder séparé ou un peu des deux?

Nul besoin de s'en faire! Tous les couples sont passés par ces interrogations à un moment ou à un autre. C'est même bon signe de se poser ces questions. Quand pratiquement un couple sur deux s'est déjà disputé à propos d'argent, en discuter ouvertement peut simplifier les choses. Il existe tellement de façons différentes de gérer l'argent dans un couple que vous trouverez assurément une approche sur mesure qui correspond à vos valeurs et à votre style de vie

Comment aborder l'argent dans un couple?

Quand on parle d'argent dans le couple, il est possible d'aborder la question sous l'angle du partage de l'épargne ou de la répartition des dépenses.

Le pot Commun

La pièce maîtresse, ici, pour épargner ensemble, c'est le fameux compte conjoint. L'idée est de décider à quelle hauteur chacun contribue à l'épargne de façon régulière, et c'est réglé; quasiment toutes les dépenses du couple pourront être payées directement à partir du compte.

C'est pratique quand on ne veut pas savoir à qui est-ce le tour de payer l'hypothèque ou l'internet ou pour se répartir une facture imprévue. Le compte conjoint est aussi idéal quand on veut planifier à long terme pour des projets ou pour la famille, alors que l'argent accumulé en surplus représente l'épargne commune. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que la majorité des couples qui ont des enfants ou une propriété optent pour cette formule.

Cela nécessite en revanche de se faire mutuellement confiance, car l'argent appartient aux deux conjoints et peut être dépensé par les deux.

À chacun sa facture

Dans ce cas-ci, chacun conserve l'argent dans ses comptes bancaires. Ce sont plutôt les factures qui sont réparties entre les deux conjoints. Chacun doit alors payer séparément sa partie de loyer ou d'hypothèque ainsi que de plus petites factures récurrentes.

Cette façon de faire nécessite en revanche une responsabilisation de chacun des partenaires qui s'occupe alors seul de payer les dépenses qu'il supporte. C'est souvent le choix des jeunes couples, encore locataires, pour qui les dépenses sont simples et prévisibles la plupart du temps.

Cela permet de garder une certaine indépendance financière dans le couple, mais peut demander une révision régulière du partage des factures quand celles-ci augmentent de façon inégale. Garder la trace de toutes les factures à se répartir peut parfois relever du sport extrême! Les applications de budget et même le bon vieux tableur Excel sont d'excellents outils pour y voir clair.

C'était d'ailleurs la meilleure solution pour Catherine et Sabrina qui ont opté pour une carte de crédit conjointe. Elles s'en servent pour payer les dépenses communes, sans mélanger leur revenu. « Nous avons fait ce choix 100 % pour la simplicité! À la fin du mois, nous divisons le solde en deux. Nous n'avons pas besoin de penser au moment où la paie de l'une ou l'autre est déposée et nous combinons nos marges de manoeuvre. En parallèle, nous voulions accumuler des points que nous allions pouvoir utiliser pour voyager ensemble. »

3 approches pour gérer son budget en couple

Après avoir décidé de partager l'épargne ou les dépenses, il est important de se mettre d'accord sur la contribution de chacun au budget du couple.

Budgéter 50-50

C'est la formule privilégiée par plus de la moitié des couples. Chacun contribue à 50 % des dépenses ou de l'épargne du couple, peu importe son salaire ou ses dépenses personnelles. Cela fonctionne bien lorsque les deux conjoints ont des revenus similaires, mais également des dettes semblables. Autrement, cela peut devenir difficile pour l'un de suivre le rythme de vie de l'autre si ses autres responsabilités financières sont plus importantes.

Cela permet également à chaque partenaire de conserver une certaine indépendance financière, et c'est très simple de savoir ce qui appartient à chacun.

C'est l'approche qui a plu à Joanie et à son ex-conjointe qui voulaient mettre leur épargne en commun pour leurs dépenses, mais également pour leurs projets à plus long terme : « Quand on s'est séparées, cela a été très simple de tout diviser, sans tracas, et nous avons pu fermer le compte conjoint rapidement. » De même pour Yves et Ginette qui avaient tous deux des enfants d'une union précédente quand ils se sont rencontrés. Lorsqu'ils ont emménagé ensemble, ils ont naturellement décidé de tout répartir 50-50, y compris les dépenses familiales. Moins de maux de tête et plus de temps pour les projets de rénovation.

Il est en revanche important de réévaluer la répartition 50-50 du budget si le revenu d'un des partenaires change, comme lors d'un congé parental ou d'une perte d'emploi. Dans pareils cas, une discussion franche et ouverte s'impose!

Faire un budget au prorata des revenus

Bien souvent, les conjoints ont des salaires inégaux qui les amènent à avoir un rythme de vie différent l'un de l'autre. Un budget au prorata des revenus devient alors une bonne option pour le couple. Chacun contribue à la hauteur de ce qu'il peut, et tous les deux progressent ensemble vers leurs projets communs, comme l'achat d'une propriété. Cela a surtout comme avantage d'enlever de la pression au partenaire qui a le plus petit salaire.

C'est d'ailleurs ce que Marie-Christine a fait lorsqu'elle a pris son congé de maternité et que son conjoint a continué à travailler : « Cela avait plus de sens pour nous de budgéter au prorata de nos salaires, car je n'aurais jamais pu continuer à contribuer autant. Ma nouvelle occupation étant de prendre soin des enfants à la maison, c'était naturel pour mon conjoint de contribuer plus. C'était complémentaire pour la famille. »

En revanche, il est important de tenir compte du taux d'imposition des deux partenaires, car ce qui compte dans le budget, c'est le salaire net réellement reçu. En bref, faites vos calculs avec l'argent qui vous reste après impôt.

Mettre tout en commun dans un budget unique

Certains voudront plutôt bâtir un patrimoine unique pour le couple, surtout les familles. La mise en commun totale des revenus et des dépenses est alors la meilleure option. Lorsqu'un couple planifie ses projets sur le très long terme, tout mettre en commun permet de rendre plus simple encore la gestion du budget. Il n'y a pas de dépenses à répartir et l'épargne sert aux deux conjoints.

C'est pour cela que beaucoup de couples mariés, comme Benoit et Maryse, ont opté pour cette option : « Quand nous nous sommes mariés, nous voyions nos projets à venir, mais aussi notre retraite ensemble. C'était évident que nos portefeuilles allaient fusionner un jour ou l'autre si nous voulions arriver au même point en même temps, alors nous l'avons fait dès le début. »

Tout mettre en commun exige en revanche une très grande confiance mutuelle et une vision commune à long terme pour éviter les mauvaises surprises. De plus, si vous n'êtes pas marié et optez pour cette façon de gérer votre argent, pensez à consulter un notaire afin d'établir un contrat de vie commune qui dictera les conditions en cas de séparation.

Des applications pour vous aider à tenir les comptes

Pour simplifier la gestion budgétaire, il est possible d'utiliser des applications qui font une partie du travail et qui contribuent à réduire les tracas tout en procurant une vision d'ensemble des dépenses.

  • L'application Splitwise est simple d'utilisation et permet de compiler les dépenses qui sont payées 50-50 ou à 100 % par vous ou votre conjoint. Elle tient les comptes à jour dès qu'une dépense ou un paiement est enregistré. Il est possible de classer les dépenses par type ou de les regrouper par projet si vous voulez isoler les coûts de rénovation ou de vacances en famille, par exemple. Tout est automatisé et vous n'avez rien à calculer!
  • L'application HoneyDue (en anglais seulement) va encore plus loin en ajoutant une vue d'ensemble des dépenses par poste budgétaire et une répartition des dépenses au prorata. Cette vue globale permet de mieux comprendre où va l'argent pour réaligner le tir en cas de besoin. De quoi vous aider à épargner pour acheter un chalet ou pour payer les camps de vacances des enfants.
  • Si vous voulez bien maîtriser et suivre toutes les dépenses de votre couple, BetterHaves (en anglais seulement) intègre également une fonctionnalité complète de budget, en plus du suivi des dépenses, sans être trop complexe d'utilisation. Elle est l'application tout indiquée pour ceux qui recherchent une solution qui fait tout, mais elle peut être un peu complexe pour des néophytes en la matière.

Peu importe votre choix, des discussions franches et ouvertes permettent à tout le monde d'être confiant et à l'aise pour réaliser tous les projets de vie d'un couple, au quotidien comme dans le futur. Dans tous les cas, il faut toujours penser à se garder une partie de budget discrétionnaire pour soi-même, car, même en couple, tout le monde a ses goûts et ses envies uniques!

Cet article a-t-il été utile ?