Mes finances 5 min

L'impact des frais de gestion et du RFG sur votre épargne

Ce que vous devez savoir sur les frais de gestion et le ratio des frais de gestion pour éviter qu'ils amputent votre épargne.

Par Fonds de solidarité FTQ

Savez-vous combien vous payez en frais de gestion sur vos placements? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul à avoir une idée assez vague de la réponse… Pourtant, il faudrait en tenir compte dans votre stratégie d'épargne, car chaque dollar payé en frais de gestion vient réduire vos actifs et, par conséquent, le rendement net de vos placements.

L'impact des frais de gestion sur le rendement

Plus le ratio des frais de gestion (RFG) est élevé, plus son impact sur le rendement peut être important. En effet, si vous payez 2 % de frais de gestion par année sur votre placement et qu'un rendement de 6 % figure sur votre relevé de placement, c'est que le rendement était en fait de 8 % et que 2 % ont été retranchés pour couvrir les frais. Chaque dollar, et même chaque sou, payé en frais de gestion est alors déduit du rendement; d'où la différence entre le rendement brut et le rendement net. Or, la plus petite variation du pourcentage que vous payez en frais de gestion peut avoir un impact sur votre épargne à long terme. Voyez par vous-même.

Montant total épargné
Frais totaux payés
Note : Les calculs sont approximatifs et basés sur une épargne de 5 000 $ par an, pendant 25 ans, avec un taux de rendement annuel moyen brut de 6 %.

Dans l'industrie, on parle généralement du ratio des frais de gestion (RFG) : il représente le pourcentage de frais de gestion et d'exploitation par rapport à l'actif net moyen du fonds. Il inclut également les taxes. Cette information est très utile, car elle vous permettra de calculer à combien s'élèvent les coûts d'administration et de distribution du fonds dans lequel vous décidez d'investir. « Si vous avez placé un montant de 100 000 $ dans un fonds géré et que le RFG est de 2 %, le montant que vous payez en frais est de 2 000 $ par an », illustre Sébastien Lafontaine, conseiller en épargne collective, FlexiFonds de solidarité FTQ. Par conséquent, plus le RFG est élevé et plus l'impact est important sur le rendement puisqu'il en sera déduit.

À chaque produit ses frais

Les frais de gestion ne sont pas uniformes d'un produit à l'autre, et les pourcentages appliqués varient en fonction de différents facteurs. « Cela dépend notamment du type de fonds considéré. Par exemple, les frais pour un fonds d'actions canadiennes sont plus élevés que ceux d'un fonds du marché monétaire parce qu'il est plus compliqué à gérer et nécessite des analyses poussées de la part du gestionnaire. En d'autres termes, plus la stratégie de gestion est complexe, plus les frais tendent à être élevés », explique Sébastien Lafontaine.

Le style de gestion a aussi son importance : s'il est actif, comparativement à une gestion passive qui se contente de copier les indices, là encore les frais peuvent s'en ressentir. Enfin, une société de gestion de fonds qui fait appel aux services de courtiers pour vendre ses fonds devra également payer ces derniers, ce qui peut avoir un impact sur les coûts.

Les conséquences pour votre actif

Il est donc primordial de bien vous renseigner et de comparer les produits entre eux, car l'impact sur vos économies peut être important. Un dollar payé en frais de gestion est un dollar en moins pour atteindre vos objectifs d'épargne et un dollar de moins dans votre capital.

« On laisse des sommes importantes sur la table sans vraiment s'en rendre compte. À long terme, cela peut avoir des conséquences majeures sur la réalisation de vos projets », fait valoir Sébastien Lafontaine.

Pourquoi payer des frais de gestion

Les fonds communs de placement (FCP) sont tous soumis à des frais de gestion et d'administration fixes ou variables. Les premiers sont destinés à couvrir des coûts liés à la gestion quotidienne des fonds, aux services de gestion de portefeuille, au marketing ainsi qu'aux commissions payées aux représentants en épargne collective, lorsque c'est le cas. Ils sont calculés en fonction d'un pourcentage fixe de l'actif sous gestion, en moyenne de 1 % à 3 %, et peuvent atteindre 5 %.

Les frais d'administration permettent quant à eux de payer les honoraires juridiques, les frais bancaires, les frais du comité d'examen indépendant, les frais d'impression et de distribution du prospectus, les frais de tenue de registres, etc. En général, ils représentent de 0,1 à 0,5 % de l'actif net du fonds. À cela peuvent s'ajouter des frais d'exploitation, c'est-à-dire les frais de transaction du fonds, qui s'élèvent à environ 0,05 % de l'actif net. En général, comme dans le cas de FlexiFonds, ces frais sont inclus dans les frais de gestion.

Dans certains cas, les régimes collectifs d'épargne comme le REER collectif ou le FCP exigent des frais de gestion moins élevés, en raison de la valeur plus élevée du fonds géré, ce qui peut être avantageux pour les investisseurs.

Des frais raisonnables

De leur côté, les RFG des Fonds FlexiFonds sont de 1,5 %. De plus, les conseillers en épargne collective de FlexiFonds ne sont pas payés à la commission, ce qui vise à offrir des conseils neutres et objectifs. Aussi, aucuns frais ne sont engagés à l'achat ou à la sortie de ces fonds. Les frais d'administration des Fonds FlexiFonds sont fixes et les frais de transaction sont inclus dans les frais de gestion.

Comment trouver combien ça vous coûte

Sachez que les frais de gestion et d'exploitation sont perçus à même la valeur totale du fonds et ne figurent pas toujours sur votre relevé de compte. Cela les rend donc plus difficiles à évaluer, et ce, même s'ils viennent réduire le rendement de vos placements.

Pour savoir ce qu'il vous en coûte vraiment, la meilleure chose à faire est de consulter le document intitulé « Aperçu du fonds ». Vous y trouverez tous les renseignements sur le RFG, le ratio des frais d'exploitation, les frais d'achat et de rachat de parts ainsi que sur les commissions de suivi. Le prospectus du fonds fournit aussi ces informations. L'important, c'est de se renseigner et de comparer les différents produits offerts sur le marché.

Les solutions d'épargne Flexifonds

L'offre Flexifonds propose une approche en ligne et par téléphone pour offrir un service adapté et moins onéreux à nos épargnants, ce qui contribue aussi à réduire les frais de gestion. En proposant des produits de placement à forte concentration québécoise – comme des obligations du gouvernement du Québec, des investissements dans des entreprises d'ici ou des actions d'entreprises québécoises cotées en Bourse –, le Fonds de solidarité FTQ veut perpétuer sa mission de soutenir l'économie d'ici.

Finalement, bien que des frais plus élevés peuvent mettre plus de pression sur le gestionnaire de fonds pour produire de meilleurs rendements, ils ne garantissent aucunement l'atteinte de cet objectif. « Lorsqu'il paye des frais, l'investisseur devrait s'assurer avant tout d'en avoir pour son argent. Autrement dit, il s'agit de maximiser le rendement et minimiser les risques », affirme Sébastien Lafontaine. Ainsi, mieux vaut se demander si le rendement obtenu vaut les frais encourus.

Cet article a-t-il été utile ?

À propos de FlexiFonds de solidarité FTQ

FlexiFonds de solidarité FTQ inc. est une filiale exclusive du Fonds de solidarité FTQ. Agissant à titre de placeur principal des parts des fonds, FlexiFonds de solidarité FTQ inc. est un courtier en épargne collective, inscrit auprès de l'Autorité des marchés financiers.