Mes finances 5 min

Budget, projets et épargne : repartir du bon pied!

La fin d'année représente souvent la fin d'un cycle. C'est une bonne période pour revoir sa situation financière et son épargne en vue d'atteindre ses objectifs.

Par Fonds de solidarité FTQ

Fonds de solidarité FTQ

Si vous êtes du type à prendre le temps de réfléchir sur l'année qui s'est terminée, pourquoi ne pas faire de même avec vos finances? Si ce n'est pas dans vos habitudes, il peut être fort avantageux d'évaluer l'état de votre santé financière à la fin d'un cycle, que ce soit en décembre, en janvier ou lors de votre grand ménage du printemps. Dans tous les cas, un bilan détaillé et un budget réaliste vont vous permettre de repartir du bon pied et d'adopter des comportements responsables d'épargne et de gestion de vos finances personnelles.

L'heure est à la rétrospective

En cette fin d'année, faites-vous un cadeau en évaluant l'état de votre santé financière. Si vous ne savez pas par où commencer, voici quelques questions pour orienter votre réflexion.

D'abord, si vous avez déjà dressé un portrait détaillé de vos revenus et de vos dépenses ou fait un bilan de vos finances dans les derniers mois ou l'an passé, passez-le au peigne fin.

  • Aviez-vous oublié des sources de revenus ou des dépenses? Est-ce que certains postes budgétaires doivent être ajoutés ou retirés?
  • Comment se compare-t-il avec votre situation actuelle? Est-il à jour? Qu'est-ce qui a changé depuis cet état de la situation?

Ensuite, que vous réalisiez un bilan pour la première fois ou que vous mettiez vos informations à jour, voici quelques questions plus précises à vous poser.

  • Quel est le montant total de vos dettes? Avez-vous un plan d'action déjà établi pour les rembourser? Si oui, les avez-vous remboursées à la hauteur prévue?
  • Quelle est la valeur de votre épargne? Est-ce que vous êtes dans une situation financière qui vous permettrait d'y cotiser davantage? Quel est le montant total de vos investissements et de vos actifs? Avez-vous rencontré un planificateur financier récemment pour vous aider à les optimiser?
  • Quelle est votre cote de crédit? Est-ce que vous la suivez? Avez-vous remarqué comment elle a varié dans le temps?
  • Si vous aviez fait un budget, l'avez-vous respecté? Si oui, qu'est-ce qui vous a aidé à le faire? Avez-vous plus ou moins de surplus qu'anticipé? Êtes-vous satisfait? Si non, qu'est-ce qui vous a empêché de le suivre? Était-il trop vague ou trop exigeant? Est-ce que vous aviez prévu des revenus ou des dépenses qui n'ont pas été exacts?
  • Si vous avez rencontré des imprévus financiers, comment pourriez-vous mieux vous y préparer à l'avenir?
  • Avez-vous de nouvelles dettes que vous devrez commencer à rembourser cette année? Par exemple, le remboursement de votre RAP, des achats permettant un remboursement ultérieur, le remboursement d'un prêt étudiant ou d'un prêt automobile, etc.
  • Si vous aviez déterminé des objectifs financiers, les avez-vous atteints? Si non, qu'est-ce qui vous a nui? Souhaitez-vous en définir de nouveaux ou simplement les ajuster?

Ne vous inquiétez pas si vous n'avez pas toutes les réponses à ces questions. L'important à ce stade-ci est d'aller chercher les éléments qu'il vous manque afin de réaliser un bilan à partir duquel vous pourrez ensuite vous faire un plan avec plus de précision.

Comment réaliser un bon bilan financier?

Si vous ignorez ce qu'est un vrai bilan financier, vous serez rassuré de voir que ce n'est pas si compliqué à réaliser. Voici une façon d'y arriver en 3 étapes.

01Déterminez vos avoirs

Additionnez votre argent comptant, les montants de vos comptes chèques, épargnes, CELI, REER, RVER, et tout autre montant que vous détenez, incluant la valeur de vos actifs. N'oubliez pas d'entrer dans le calcul la valeur de votre maison, votre chalet, etc.

02Regroupez vos dépenses

Faites l'état de vos dépenses pour chaque poste budgétaire. Plusieurs institutions financières offrent, pour leurs comptes et cartes de crédit, des outils pour le voir en un coup d'oeil. Ils sont d'une aide précieuse pour éviter de perdre le fil de votre situation financière et vous assurer de rester à l'aise avec vos choix. Ça vous permet aussi de voir où vous dépensez le plus et où vous êtes plus économe.

03Calculez vos dettes

Ajoutez, s'il y a lieu, les montants impayés sur vos cartes de crédit, ceux utilisés dans vos marges de crédit, ainsi que tout autre prêt, sans oublier celui pour la voiture et l'hypothèque de votre propriété. Aussi, pensez à inclure les intérêts.

Repartir en force

Une fois votre bilan fait, vous avez une meilleure vue sur l'ensemble de vos finances. C'est donc le moment idéal pour revoir votre gestion financière. Pour gérer adéquatement ses sorties et entrées d'argent, de même que son épargne et ses investissements, il n'y a pas de recette magique. Il s'agit plutôt de bien planifier et de réviser son plan régulièrement. Donnez-vous les outils pour que votre prochaine année en soit une de bonne santé financière.

Élaborer son budget

Un des meilleurs outils pour prendre, et garder, de bonnes habitudes financières est un budget. S'il est basé sur votre bilan financier, vous serez en mesure d'en créer un qui sera réaliste et que vous pourrez plus aisément respecter. Évidemment, le tout demande de la discipline! Pour préparer votre budget mensuel, pensez à inclure :

  • Vos revenus (salaire net, revenus de placements, prestations de régimes privés ou publics comme l'allocation familiale, etc.).
  • Vos dépenses (habitation, transport, assurances, alimentation, habillement, activités, soins, etc.).
  • Les montants alloués au remboursement de vos dettes.
  • Les montants alloués à votre épargne (fonds d'urgence, REER, CELI, etc.).
  • Les dépenses associées à des événements ou dates correspondant à des paiements importants.

Si en déduisant vos dépenses et sorties d'argent de vos avoirs et entrées d'argent, vous arrivez à un montant positif, vous êtes en mesure d'épargner davantage ou d'investir selon vos moyens dans un projet qui vous fera plaisir ou répondra à vos besoins. Si vous arrivez plutôt dans le négatif, pas de panique! Analysez simplement vos dépenses et ciblez celles que vous pouvez réduire facilement afin de trouver l'équilibre budgétaire. De petits ajustements, comme réduire vos dépenses en biens non essentiels, peuvent faire une grande différence au bout d'un ou de quelques mois.

Dans tous les cas, les budgets sont basés sur des éléments qui peuvent varier en un instant. N'attendez donc pas à la fin de l'année prochaine pour réviser le vôtre et le mettre à jour. L'avantage du budget est précisément de vous donner l'heure juste sur vos moyens et de voir rapidement l'impact de différents changements sur votre situation financière. L'idéal est de l'ajuster régulièrement, sur une base mensuelle, de façon à pouvoir atteindre vos objectifs financiers. Parce qu'un budget réussi en est un que vous êtes en mesure de respecter!

Des outils pour réaliser votre budget

Pour vous aider à faire votre budget, vous pouvez notamment utiliser les divers outils suivants :

Cibler des objectifs concrets et importants pour vous

L'idée n'est pas seulement d'entrer ses chiffres dans des cases! Il est primordial de cibler des objectifs précis, et attrayants pour vous, pour guider la gestion de vos finances personnelles. Par exemple, souhaitez-vous épargner en vue d'acheter une première propriété? Pour réaliser un projet professionnel? Pour planifier un long voyage? Pour réduire vos dettes? Les possibilités sont infinies! Définir les raisons de votre épargne vous motivera à rester discipliné.

Peu importe vos objectifs, il est essentiel de vous faire un plan pour les atteindre. Lorsque vous arrivez à contrôler vos dépenses et à avoir un surplus de revenus, il est généralement recommandé de commencer par rembourser vos dettes. On se concentre d'abord sur celles qui coûtent le plus cher en intérêt chaque mois. L'idéal est de prévoir un montant fixe à rembourser mensuellement en fonction de vos surplus. Si vous avez plutôt un projet d'envergure, la clé est alors de déterminer des étapes importantes à atteindre dans un horizon de temps réaliste afin de réussir à mettre de côté les montants nécessaires.

Épargner, c'est s'enrichir

Épargner est essentiel, que ce soit pour votre retraite, pour vos projets ou encore pour votre santé financière. Mais ce n'est pas toujours simple! C'est pourquoi l'épargne automatique* est efficace comme moyen pour vous aider à mettre plus facilement de l'argent de côté. C'est simple : cette épargne est prise directement sur votre paie, ou au moment de votre choix dans votre compte bancaire, pour être déposée dans un compte épargne ou dans un véhicule d'épargne (REER, CELI, etc.). Cette somme sera ainsi mise de côté avant que vous ne la voyiez dans votre compte, donc avant que vous soyez tenté de la dépenser! C'est une solution qui peut vous aider à vous discipliner en matière d'épargne, puisque vous n'avez pas à penser à mettre de l'argent de côté comme tout se fait automatiquement. Sachez toutefois que vous pouvez apporter des modifications à vos prélèvements au besoin.

Créer un fonds d'urgence

Un autre objectif d'épargne très important est celui d'un fonds d'urgence. En effet, ce dernier est un incontournable pour quiconque souhaite avoir une situation financière saine. Il devrait vous permettre de vivre convenablement pendant au moins trois mois sans revenus. C'est un beau défi à réaliser, surtout si vous partez d'un budget dans le négatif ou si vous vous initiez à l'épargne. Vous serez certainement heureux d'avoir ce coussin en cas d'imprévus. D'ailleurs, pour faire profiter ces sommes, le CELI est intéressant puisque, contrairement à un compte épargneAttention, ce lien ouvrira un nouvel onglet., les revenus de placements accumulés y profitent à l'abri de l'impôt. De plus, il est possible d'y retirer des sommes en tout temps et elles ne sont pas imposables.Attention, ce lien ouvrira un nouvel onglet.

Pensez à vos impôts

La fin d'année vient aussi avec une foule de crédits d'impôt et de déductions fiscales calculés sur les dépenses effectuées au cours des 12 derniers mois. Vous pourriez être admissibles à différents crédits d'impôt et prestations des gouvernements provincialAttention, ce lien ouvrira un nouvel onglet. et fédéralAttention, ce lien ouvrira un nouvel onglet. dépendamment de votre situation financière et familiale, comme l'allocation canadienne pour enfant (ACE), le crédit pour la TPS/TVH, le crédit d'impôt pour l'achat d'une première propriété et le crédit d'impôt pour frais médicaux.

Au bout du compte, la fin d'année est souvent un moment de rétrospective qui se prête parfaitement à la réalisation d'un bon bilan financier et qui permet d'ajuster son budget en conséquence. Puisqu'adopter la meilleure stratégie pour épargner et maximiser votre situation financière demeure une tâche ardue, n'hésitez pas à faire appel à un expert dans le domaine de la finance pour éclairer votre lanterne. Vous vous sentirez ainsi plus en contrôle de vos finances pour commencer la nouvelle année du bon pied!

Note légale
*Veuillez lire le prospectus avant d'acheter des actions du Fonds de solidarité FTQ. Vous pouvez vous procurer un exemplaire du prospectus sur le site Web fondsftq.com, auprès d'un responsable local ou aux bureaux du Fonds de solidarité FTQ. Chaque taux de rendement indiqué est un taux de rendement total composé annuel historique qui tient compte des fluctuations de la valeur des actions et du réinvestissement de tous les dividendes et ne tient pas compte de l'impôt sur le revenu payable par un porteur, qui aurait pour effet de réduire le rendement. Les actions du Fonds de solidarité FTQ ne sont pas garanties, leur valeur fluctue et leur rendement passé n'est pas indicatif de leur rendement dans l'avenir.
  Prospectus_FR ( 928 ko )Attention, ce lien ouvrira un nouvel onglet.

Cet article a-t-il été utile ?