​Comment faire un budget étudiant réaliste ?

Convaincu que les mots étudiant et budget ne peuvent pas faire bon ménage ? C’est vrai qu’étudiant rime davantage avec examens stressants, bouffe de cafétéria trop chère, party du mercredi soir et prof de philo un peu trop intense ! Et si faire un budget réaliste n’était pas si compliqué que ça, ça enlèverait un stress de plus, n’est-ce pas ?

Combien à quoi ? Ou quoi à combien ? Bref, comment y voir clair !

Ah, le BUDGET ! On a parfois le goût de prendre nos jambes à notre cou simplement à la mention de ce mot. C’est certain qu’en partant avec l’idée que c’est plate de faire un budget, et surtout d’apprendre à le respecter, ça commence mal. C’est comme pour n’importe quoi : il faut s’aider un peu !

​​Jeune femme assise dans une tente de camping, emmitouflée dans une couverture et regardant le paysage

Cela dit, on a envie de vous faciliter la tâche, question de vous éviter de vous arracher tous les cheveux. Parce que ça, on s’entend que ce serait pas mal plus douloureux que d’entendre le mot budget... même 15 fois de suite ! Voici donc les points importants à considérer quand on fait un budget et qu'on a peu de revenus. Ah oui : notez bien qu’on a décidé d’y aller avec une formule mensuelle !

Les petites ou grandes dépenses de la vie et le pourcentage de votre revenu mensuel (pensez au montant que votre employeur dépose dans votre compte aux deux semaines et multipliez le par deux pour obtenir votre revenu mensuel net) que vous devez y allouer :

  • Votre loyer : idéalement 25 % (et pas plus de 35 %);
  • L’épicerie : de 5 % à 15 %, et ce, peu importe le supermarché que vous fréquentez;
  • Les dépenses liées à vos études : de 5 % à 10 % (achat de fournitures scolaires... mais aussi de cafés pour rester éveillé quand vous étudiez);
  • Les dépenses liées aux sorties pour votre plaisir personnel : de 5 % à 10 % (parce que ça fait du bien de se mettre le cerveau à « off » et de décrocher un peu une fois de temps en temps);
  • Votre transport : de 10 % à 15 % pour l’essence, le taxi ou le transport en commun… mais 0 % pour le vélo ou la marche, ça va de soi. Allô, vive les choix santé !;
  • Vos vêtements : de 2 % à 7 % (veuillez prendre en considération l'achat d'une bonne paire de souliers pour courir les soldes !);
  • Votre cellulaire et les autres services essentiels à tout humain vivant dans l'ère moderne, c'est-à-dire l'électricité, le chauffage, la télévision et Internet : de 5 % à 10 %.

Et puis, qui a dit que vous devez faire votre budget seul ? Posez des questions à vos amis ou à ceux qui étudient dans le même domaine que vous. Ils pourront vous partager leurs trucs et astuces et leur application favorite pour vous simplifier la tâche. Vous pouvez également profiter de notre outil budgetétaire facile d'utilisation, qui vous permettra de voir concrètement à quel moment vous atteindrez votre objectif d'épargne en établissant votre budget.

Les deux dernières règles d’or pour faire un budget étudiant réaliste :

1. Devenez un pro de l’organisation.

S’il le faut, utilisez 15 papiers Post-it de couleurs différentes pour attirer votre attention sur les dépenses importantes que vous ne devez pas oublier.

2. Une gâterie ? Oui, merci !

Ne vous privez pas. Tout comme un régime trop strict ou un plan d’entraînement trop intense, ça vous pousse à abandonner si c’est trop restrictif. Le but n’est pas de commencer à supprimer tous les plaisirs quotidiens, comme un smoothie en guise de déjeuner sur le pouce ou un abonnement à Netflix !

Voilà ! À vous de jouer. Donnez-vous le droit à l’erreur et n’hésitez pas à poser des questions autour de vous. Il y a beaucoup à apprendre, mais ça en vaut la peine.

Études Finances personnelles Trucs et astuces Style de vie