Scandale! Les milléniaux ne sont pas spéciaux!

Le Fonds de solidarité FTQ, en collaboration avec Léger, a mené un sondage auprès de 1 506 Québécois âgés de 18 ans et plus. L’objectif : en apprendre plus sur nos habitudes liées à nos finances personnelles.

Frivoles et rêveurs, les milléniaux ne verraient la vie qu’avec des filtres, préférant la richesse de l’expérience aux biens matériels… sauf quand il s’agit du dernier iPhone! Cliché ou réalité, qu'en est-il vraiment lorsque ça jase d'avenir et d'épargne?

Métro, boulot, dodo ou voyage: quelles sont les aspirations des Québécois?

Lorsque nous demandons aux Québécois de tout âge quelles sont leurs aspirations, 30 % souhaitent avant tout avoir une carrière passionnante, 25 % désirent avoir de l'argent, 22 % aimeraient avoir plus de temps, 9 % veulent vivre des expériences uniques et seulement 8 % rêvent de faire des voyages.

De la petite sœur au grand-père, nous avons tous les mêmes aspirations! Les jeunes sont toutefois ceux qui rêvent le plus d'avoir une belle carrière – environ 70 % des 18 à 34 ans, contre 56 % des 35 ans et plus – et c'est probablement parce qu'ils travaillent encore à la bâtir alors que leurs aînés ont déjà atteint leur objectif.

7 Québécois sur 10 souhaitent acheter une maison!

Icônes illustrant que 7 Québecois sur 10 souhaitent acheter une maison Toutes les générations s'entendent généralement pour dire qu'investir dans la brique, c'est mieux que de louer. Et même si les jeunes ont la réputation de s'accrocher au nid familial, il faut le voir comme une preuve d'amour : 39 % des Tanguy le sont pour une simple question de confort! Voilà la preuve que le pâté chinois de maman demeure inégalable!

Compte épargne bien garni ou chalet avec vue: que veulent les Québécois?

7,4 jeunes Québécois sur 10 âgés de 18 à 24 ans souhaitent avoir beaucoup d'argent, contre 7,3 Québécois de plus de 55 ans sur 10. Par ailleurs, 4,4 Québécois sur 10 âgés de 18 à 24 ans souhaitent posséder un chalet, contre seulement 2,8 Québécois de plus de 55 ans sur 10. Enfin, 4,1 Québécois sur 10 âgés de 18 à 24 ans désirent avoir une piscine, contre seulement 2,3 Québécois de plus de 55 ans sur 10.

Qui ne voudrait pas avoir beaucoup d'argent? Certainement pas les Québécois! Le rêve de posséder un chalet demeure aussi très présent chez les jeunes... Serait-ce par simple nostalgie des vacances en famille ou une envie d'investissement à long terme?

Téléphone dernier cri: les jeunes y succombent-ils le jour J?

Quand nous demandons aux Québécois âgés de 18 à 24 ans leur réaction quant au lancement d’un nouveau téléphone mobile : 52 % ne font rien, 33 % attendent qu’il soit offert gratuitement, 13 % attendent que le prix baisse un peu, 2 % se le procurent dès le premier mois et seulement 1 % dorment devant le commerce pour se le procurer dès le premier jour. Une légende urbaine raconte que les jeunes campent devant les boutiques pour mettre la main sur le dernier modèle offert. En réalité, 98 % d'entre eux y sont indifférents ou attendent que le prix baisse! C'est la preuve qu'ils demeurent cohérents avec leur idée première, à savoir : avoir beaucoup d'argent.

Épargne : qui souhaite économiser le plus?

80 % des Québécois âgés de 18 à 24 ans souhaitent épargner, contre 75 % des 25 à 34 ans, 70 % des 35 à 54 ans et 79 % des 55 ans et plus.

Les jeunes ont des projets plein la tête, mais ils ont aussi la volonté d'épargner. D'ailleurs, même s'ils privilégient le rendement aux investissements responsables, 44 % des 18 à 34 ans n'y sont pas du tout indifférents!

L'art de la gestion budgétaire: qui le maîtrise le mieux?

54 % des Québécois âgés de 55 ans et plus affirment bien gérer leur budget, contre 35 % des 35 à 54 ans, 32 % des 25 à 34 ans et, enfin, 34 % des 18 à 24 ans. Toutes générations confondues, les Québécois ont tendance à suivre leur budget de près, même si quelques outils supplémentaires les aideraient à y voir plus clair. Par chance, les aînés ne sont jamais bien loin pour donner quelques conseils.

Palpitations au guichet : quel sentiment les Québécois ont-ils en consultant leur compte bancaire?

37 % des Québécois ont un sentiment positif lorsqu'ils regardent leurs comptes bancaires, 25 % sont dans l’indifférence et 38 % ont un sentiment négatif et sont principalement anxieux.

Peu importe notre âge, consulter notre compte bancaire demeure souvent une source de palpitations. Toutefois, la sagesse semble améliorer l'expérience puisque 49 % des aînés ont un sentiment positif lorsqu'ils consultent leur compte, contre seulement 28 % chez les moins de 54 ans.

Jauge de confiance: vers qui préférez-vous vous tourner?

54 % des Québécois font confiance aux banques, 19 % font davantage confiance aux coopératives, 4 % font plus confiance aux gestionnaires du Fonds d’investissement, seulement 2 % aux entreprises technologiques comme Wealthsimple, Google ou Apple et enfin, 21 % n' ont aucune confiance en ces institutions. Contrairement aux 55 ans et plus, qui semblent avoir établi une relation de confiance avec leur conseiller, presque la majorité des jeunes Québécois préfèrent opter pour des modèles financiers alternatifs! Et un quart d'entre eux ne font d'ailleurs confiance à aucune institution, ni même à Apple.

Vous reconnaissez-vous dans ce constat?

Les clichés sont tombés et la réalité est démasquée, finalement : tant que nous ne sommes pas à la retraite, nous sommes tous pas mal d'accord! Rendez-vous dans trente ans pour voir si les jeunes d'aujourd'hui auront le même avis que nos chers aînés...

Télécharger l’étude  [743 KB]

EN DÉCOUVRIR DAVANTAGE

Voir tous les contenus