Communiqué de presse

L'entreprise en démarrage Omnirobotic obtient des investissements de 6,5 M$ pour transformer la fabrication industrielle grâce à sa technologie en IA et robotique

 

Le Fonds de solidarité FTQ et EDC investissent dans une plateforme qui facilitera l’automatisation

Laval, QC (24 septembre 2020) - Omnirobotic, une start-up en intelligence artificielle et robotique, a annoncé aujourd'hui qu'elle avait clôturé une ronde de financement de 6,5 M$ CA (5 M$ US) dans le but d'accélérer le développement de sa plateforme d'IA pour les procédés robotisés et automatisés industriels. Le Fonds de solidarité FTQ (« le Fonds ») et Exportation et développement Canada (EDC) ont mené la ronde avec la participation de Real Ventures et d'une coentreprise comprenant les employés actuels de l'entreprise. Ce financement permet à Omnirobotic de continuer à développer des technologies robotiques autonomes pour les environnements de production hautement variée, permettant aux robots industriels de voir, planifier et exécuter des procédés à haute valeur ajoutée tels que la peinture, le soudage et l'usinage, avec peu de surveillance humaine requise.

Créée en 2016 par François Simard et Laurier Roy, la plateforme d'Omnirobotic a déjà permis à des fabricants à production hautement variée de surmonter la pénurie de main-d'œuvre qualifiée et de réduire l'impact environnemental de leurs processus de production. Omnirobotic pense que les robots industriels autonomes seront non seulement capables de mieux s'adapter à des environnements de fabrication en constante évolution, mais pourront également aider à rendre sécuritaires des emplois dangereux et désagréables - et par conséquent faciliter le recrutement par l’industrie.

« Notre plateforme d'IA présente un potentiel de gains de productivité significatifs, ainsi que des économies substantielles d'énergie et de consommables par pièce produite qui sont significatives pour tous les types de fabricants industriels, déclare François Simard, PDG et fondateur d'Omnirobotic. La technologie est un vecteur de changement car ces fabricants pourront enfin utiliser des robots industriels pour des tâches à valeur ajoutée sur des pièces jamais vues auparavant dans des environnements non structurés. »

Parce que les robots industriels conventionnels sont incapables de résoudre bon nombre des défis liés à la personnalisation de masse des marchandises, Omnirobotic révolutionne la façon dont les fabricants peuvent aborder leurs productions en permettant aux procédés de fabrication robotisés de de traiter les pièces en temps réel. Cela est indispensable, car la diversité de modèle de pièces reste la norme dans la plupart des industries, tandis que la manutention de celles-ci et les autres coûts associés à la programmation manuelle pour chaque modèle restent prohibitifs.

« Maintenant que ces procédés peuvent-être automatisé beaucoup plus facilement, les fabricants chercheront par leurs propres moyens comment automatiser les tâches pour lesquelles ils ont des difficultés à recruter et à retenir les travailleurs qualifiés - ceux-ci étant encore plus essentiel à la suite de l’impact sur la main-d'œuvre causé par la pandémie de COVID-19, ajoute François Simard. Ceci est à la fois essentiel pour chaque entreprise mais reflète également un consensus croissant parmi de nombreux fabricants de robots et d'équipements de procédé de fabrication. Ainsi, au cours des prochains mois, nous annoncerons de multiples partenariats technologiques ciblant les manufacturiers à production hautement variée. »

Le Fonds de solidarité FTQ et EDC ont récemment convenu de travailler plus étroitement ensemble pour soutenir la croissance des entreprises. Leur investissement conjoint dans Omnirobotic est une première pour ce partenariat.

« En innovant avec des nouveaux produits et services innovants, Omnirobotic permet à des manufacturiers d’innover à leur tour et de réussir la transition technologique. Des entreprises comme Omnirobotic doivent toutefois avoir accès à du capital de risque pour appuyer leur croissance. C’est pourquoi nous sommes fiers de nous associer une première fois à EDC pour supporter les projets de François Simard et Laurier Roy. De tels investissements contribuent à créer une économie plus innovante, une condition essentielle pour assurer la prospérité des entreprises et des travailleurs d’ici », a déclaré Janie Béïque, première vice-présidente aux investissements du Fonds.

« Avec le concours de partenaires institutionnels d’investissement comme le Fonds, le Programme d’investissement de contrepartie d’EDC permet aux entreprises canadiennes de mettre en œuvre leurs plans de commercialisation et de croissance à l’étranger malgré la conjoncture économique difficile, a fait valoir Carl Burlock, vice-président directeur et chef de la direction des affaires commerciales à EDC. Nous sommes fiers d’accompagner Omnirobotic et avons hâte de voir ses retombées positives sur le secteur de la fabrication et l’environnement. »

« Nous avons commencé avec la peinture industrielle, mais la peinture n'est que le début. Nos investisseurs croient en notre projet de créer la plate-forme IA complète pour toute la fabrication automatisée en usine, ajoute François Simard, PDG d'Omnirobotic. En plus de faciliter l’accès à la robotique et l’automatisation à l’ensemble de l'industrie manufacturière, elle permettra également de réduire significativement les coûts engendrés par la programmation des robots et des équipements de fabrication automatisés, ouvrant la voie à une nouvelle ère de fabrication autonome. »

 

À propos du Fonds de solidarité FTQ

Le Fonds de solidarité FTQ est un fonds d'investissement en capital de développement qui canalise l'épargne des Québécois en investissements. Au 31 mai 2020, le Fonds avait un actif net de 13,8 milliards de dollars et, grâce à son portefeuille d'investissements, soutenait 221 267 emplois. Le Fonds est partenaire de 3 329 entreprises et compte 707 935 actionnaires-épargnants.

 

À propos d’EDC
Société d’État à vocation financière, Exportation et développement Canada (EDC) aide les entreprises canadiennes de toutes tailles à réussir à l’étranger. En tant qu’experts du risque international, nous leur offrons les outils dont elles ont besoin – savoir commercial, solutions de financement et d’assurance, placements en capitaux propres et réseaux de relations – pour prospérer en toute confiance. Dans la conduite de ses affaires, EDC souscrit aux principes de la durabilité et de la responsabilité des entreprises. Pour aider les entreprises canadiennes qui doivent faire face à des difficultés financières extrêmes à cause de la réaction mondiale à la COVID-19, le gouvernement du Canada a inclus le marché intérieur dans le mandat d’EDC jusqu’au 31 décembre 2021. Ce mandat élargi permet à EDC d’étendre son soutien aux entreprises principalement actives au pays.

 

Pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise, appelez le 1-800-229-0575 ou rendez-vous au www.edc.ca.

 

À propos de Real Ventures

Real Ventures soutient des entrepreneurs de classe mondiale en construisant des entreprises qui changent la donne, en les reliant aux écosystèmes locaux et nationaux et en les guidant dans les prochaines étapes de leur évolution. L’entreprise investit tout au long du cycle de vie des sociétés en phase de démarrage, fournit un capital approprié à chacune des étapes tout en appuyant les fondateurs. Selon Real Ventures, les sociétés de capital de risque devraient jouer un rôle dans l’accélération de la création d’écosystèmes technologiques de calibre mondial en fournissant un soutien qui va au-delà des entreprises qu’elles financent. L’état d’esprit collaboratif est ce qui inspire Real Ventures à lancer des initiatives qui reposent ou s’appuient sur les fondations des pôles technologiques qui sont en plein essor au Canada et partout où la firme peut aller.

www.realventures.com

 

À propos d'Omnirobotic

Omnirobotic construit l'avenir des robots industriels autonomes. Fondée en 2016, par François Simard et Laurier Roy, la plateforme AI d'Omnirobotic permet aux manufacturiers à production hautement variée de définir des objectifs pour les robots et élimine le besoin de les programmer. Ces robots axés sur les objectifs augmentent la productivité et surmontent les goulots d'étranglement de fabrication d'une manière que même les travailleurs qualifiés ne peuvent tout simplement pas. Cette technologie ouvre la voie à la fabrication autonome - une nouvelle catégorie de capacités qui permettra aux entreprises de produire plus de marchandises d'une manière plus efficace et flexible que jamais. Omnirobotic a son siège social à Laval, au Québec et est financé par des investisseurs de premier plan, notamment le Fonds de solidarité FTQ, Exportation et développement Canada et Real Ventures.

www.omnirobotic.com