Communiqué de presse

Lancement des trempettes Le Grec : Aliments Morehouse poursuit sa croissance malgré la pandémie en offrant de nouveaux produits locaux aux Québécois

L’entreprise de Montréal est devenue une entreprise majoritairement québécoise avec l’appui des Fonds régionaux de solidarité FTQ

Montréal, le 13 juillet 2020 – L’entreprise Aliments Morehouse Canada voit le jour en 2000 quand des investisseurs américains acquièrent l’entreprise québécoise en faillite Deli K, manufacturier de moutarde pour des marques privées. En 2005, la compagnie obtient un important contrat auprès d’Unilever et devient le producteur de « la marque de moutarde de Dijon » la plus connue en Amérique du Nord.

Karina Massicotte a joint Morehouse en 2000, alors qu’elle complétait son baccalauréat en Gestion comptable des organisations aux HEC Montréal. Elle est contrôleuse financière de l’entreprise jusqu’en 2014, alors qu’elle en devient directrice générale. Avec le plein soutien du propriétaire américain, elle est récemment devenue actionnaire majoritaire de l’entreprise. Pour appuyer la transaction, les Fonds régionaux de solidarité FTQ Montréal ont investi 1,5 million de dollars en financement non garanti.

L’entreprise a récemment lancé une nouvelle gamme de produits fabriqués au Québec, les trempettes Le Grec. Sous la présidence de Mme Massicotte, Morehouse fait l’acquisition de la marque de vinaigrettes Le Grec, issue du restaurant LE GREC de Trois-Rivières, une institution en Mauricie depuis 60 ans.

« Les Fonds régionaux de solidarité FTQ m’ont permis de compléter la transaction, et d’enfin réaliser mon rêve d’entrepreneure et d’acquérir la compagnie pour laquelle je travaille depuis 20 ans. Mon expérience fut positive tout au long du processus. Leur expertise ne s’arrête pas seulement au financement d’entreprise. Leur connaissance du monde des affaires et de chacun de leurs dossiers font qu’ils sont des partenaires d’affaires, pas seulement un prêteur. Ils encouragent le réseautage entres entrepreneurs et nous donnent accès à des multiples consultants compétents dont Inno-centre. L’équipe des Fonds régionaux gagnerait à être mieux connue auprès des entrepreneurs québécois. Je suis très fière de les avoir comme partenaires », a déclaré Mme Massicotte, président-directrice générale et actionnaire majoritaire des Aliments Morehouse.

« Grâce à l’épargne de plus de 700 000 Québécois, les Fonds régionaux de solidarité FTQ sont fiers d’avoir appuyé Morehouse qui est redevenue propriété québécoise, a pour sa part poursuivi Peter Rayes, vice-président régional des Fonds régionaux de solidarité FTQ pour la région de Montréal. Le dynamisme de Karina Massicotte, et sa connaissance du marché, ont permis à Morehouse de poursuivre sa croissance et d’offrir de nouveaux produits locaux aux Québécois, malgré la pandémie. »

Morehouse offre une centaine de produits, dont ses vinaigrettes, les moutardes Jo BEEF, PIED DE COCHON et plusieurs produits en marque privée dans toutes les épiceries du Québec. L’entreprise compte 40 employés dans son usine de l’arrondissement Lachine.

Les 16 bureaux des FRS offrent aux petites et moyennes entreprises des solutions d’affaires personnalisées, en prêt ou en capital-actions. Chaque produit est élaboré en tenant compte des caractéristiques de l’entreprise et de la réalité économique régionale. Sans garantie ni caution personnelle, les prêts des FRS sont exempts de frais juridiques et de frais de gestion, et visent à compléter le financement offert par les institutions financières traditionnelles.

À propos des Fonds régionaux de solidarité FTQ

Depuis plus de 24 ans, les Fonds régionaux de solidarité FTQ participent au développement économique de chacune des régions du Québec. Créés en 1996, les Fonds régionaux ont investi un peu plus d’un milliard de dollars dans tout près de 1 400 entreprises. À travers ces investissements, ils ont contribué à créer, maintenir ou sauvegarder près de 52 000 emplois.