Communiqué de presse

Le Fonds d’Investissement de Montréal célèbre son 1 000e logement communautaire à Montréal

Montréal, le 7 juin 2019 – Le Fonds d’Investissement de Montréal (FIM) – créé en 1997 par madame Phyllis Lambert – et ses partenaires sont fiers de célébrer aujourd’hui une étape charnière avec l’atteinte de plus de 1 000 logements communautaires (1 053 logements) réalisés grâce à la contribution de groupes locaux fortement enracinés dans leur communauté et d’investisseurs engagés à préserver le parc immobilier abordable, à soutenir la mixité des quartiers montréalais et à permettre aux petits ménages et aux familles à revenu faible ou modeste d’accéder à un logement de qualité.

Le FIM permet, grâce à une structure de financement novatrice, d’unir les efforts des acteurs locaux sans but lucratif et des investisseurs privés afin de permettre l’acquisition et la rénovation d’immeubles locatifs abordables, favorisant ainsi l’accès de ménages dans le besoin à des conditions de logement décentes.

Les acquisitions permises par le FIM sont portées des organismes émanant des communautés locales et reconnus pour leur capacité à travailler de concert avec elles pour identifier les secteurs d’interventions prioritaires et pour y intervenir avec succès depuis plusieurs années.

Les investissements réalisés par le FIM en 2018-2019 ont permis l’acquisition, la sauvegarde et l’amélioration d’un total de 307 logements, dans 3 secteurs représentant fort bien le type d’intervention que le FIM effectue depuis sa création :
dans un secteur fortement défavorisé d'Ahuntsic afin de consolider les efforts de lutte à la pauvreté;
dans Rosemont, l’un des quartiers centraux de Montréal en grand besoin de logements abordables afin d’y permettre la rétention des ménages à faible revenu;
dans un secteur dévitalisé de l’arrondissement de Lachine afin de mener une action structurée permettant de lui donner un second souffle.

Réalisés dans le contexte d’un marché immobilier hautement actif, ces projets ont fait l’objet d’un partenariat financier inédit entre la Ville de Montréal et le FIM, qui peut compter pour sa quatrième phase d’investissement sur l’engagement du Fonds immobilier de solidarité FTQ, de la Fondation Lucie et André Chagnon, de la Fédération des Caisses Desjardins du Québec, de la Fondation J. Armand Bombardier, de la Fondation de la famille J.W. McConnell, de la Banque Nationale du Canada, de M. Stephen Bronfman, de la Caisse Desjardins des Travailleuses et Travailleurs unis, et d’Hydro-Québec.

Le succès de la mission du FIM est assuré par un conseil d’administration composé de 8 personnes bénévoles, sans le support d’une équipe d’employés. Cette structure souple est complétée par une entente de gestion avec Bâtir son quartier et permet de coordonner les investissements, les travaux de rénovation des immeubles et le suivi des prêts hypothécaires.

Citations

« Le FIM est un des rares outils qui permet aux institutions privées d’investissement de participer à l’amélioration des quartiers, des logements et des conditions de vie des personnes qui y habitent. Pour y parvenir, elles font le choix d’accorder leur confiance aux forces vives locales pour développer des projets durables en lien direct avec les besoins des ménages d’un quartier et en collaboration avec les intervenants du milieu », souligne Phyllis Lambert, président et fondateur du FIM.

« L’habitation est au cœur des priorités de notre administration et nous nous sommes engagés à poser des actions concrètes pour offrir des logements abordables et de qualité à toutes les Montréalaises et tous les Montréalais. Le partenariat innovant qui a été mis en place entre la Ville de Montréal et le FIM est un exemple probant de l’importance de l’agilité et de la créativité dans la recherche de solutions aux besoins en logements abordables, sains et de qualité pour tous », affirme Valérie Plante, mairesse de Montréal.

« Les investisseurs qui ont choisi de collaborer aux projets du FIM souhaitent contribuer activement à trouver des solutions à la pérennité du parc immobilier montréalais et, surtout, au maintien de la qualité et de l’abordabilité des logements, mentionne Normand Bélanger, président-directeur général du Fonds immobilier de solidarité FTQ, au nom des partenaires investisseurs. Le FIM est un outil innovant qui permet de conjuguer rentabilité économique et développement social. Nous sommes partenaires depuis les débuts du FIM car nous croyons à l’importance de la mixité sociale et à la nécessité de moderniser le patrimoine bâti. Les 1000 logements réalisés grâce au FIM ont non seulement permis de maintenir des emplois de qualité, mais également d’améliorer la qualité de vie des ménages à revenu plus modeste », a conclu M. Bélanger.

« Le logement est un levier important pour contribuer à la revitalisation des quartiers et à la prévention de la pauvreté. 1000, logements ça veut dire beaucoup au plan social, mais aussi familial et humain. En offrant aux familles des logements de qualité et accessibles, le FIM contribue à la création et au développement d’environnements favorables à la réussite éducative des jeunes. Nous sommes fiers de participer à cette initiative qui, en 20 ans, a déjà tellement accompli et nous tenons à saluer le travail réalisé par tous les partenaires impliqués », a souligné Jean-Marc Chouinard, président de la Fondation Lucie et André Chagnon.
« Avoir un toit sur la tête qui répond à la fois à nos besoins et à notre capacité de payer, c’est un des piliers sur lequel on s’appuie pour bâtir notre vie. Depuis 20 ans, le FIM a fait cette différence pour des milliers de ménages », mentionne Edith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier.

Bilan du FIM depuis sa création

  • Quatre phases d’investissement : 1997 (FIM I), 2007 (FIM II), 2011 (FIM III), 2016 (FIM IV)
  • 22,6 M $ investis par 12 partenaires investisseurs
  • 85,2 M $ en investissements générés à travers les projets réalisés
  • 1 053 logements communautaires réalisés
  • 39 immeubles locatifs abordables acquis et préservés


À propos du Fonds d’investissement de Montréal

Coordonné par Bâtir son quartier, le Fonds d’investissement de Montréal (FIM) a été mis sur pied en 1997 à l’initiative de madame Phyllis Lambert. Véritable précurseur dans le domaine du prêt de capital patient, sa formule novatrice permet aux entreprises privées de soutenir l’acquisition et la rénovation d’immeubles locatifs par des OBNL et des coopératives d’habitation. Les partenaires financiers contribuent ainsi au maintien de logements abordables, en complément des programmes gouvernementaux, et soutiennent l’amélioration des conditions de vie des ménages.
À propos de Bâtir son quartier

Bâtir son quartier est une entreprise d’économie sociale qui coordonne la réalisation de projets d’habitation et d’immobilier communautaire afin de créer des milieux de vie solidaires pour les ménages à faible et moyen revenu. Depuis le début de ses interventions, en 1976, Bâtir son quartier a complété 437 projets coopératifs ou à but non lucratif totalisant près de 13 500 logements dans la région montréalaise, en plus de nombreux projets de centres de la petite enfance, centres communautaires et installations pour des entreprises d’économie sociale. www.batirsonquartier.com