Qu’est-ce qu’un REER?

Un REER ou régime enregistré d’épargne-retraite vous permet d’épargner durant votre vie professionnelle pour augmenter vos revenus quand vous serez à la retraite.

Investir dans un REER vous procure également une déduction d’impôt intéressante qui varie selon votre revenu. Lorsque vous investissez dans un REER au Fonds, des économies d’impôt supplémentaires s’ajoutent à votre déduction d’impôt habituelle.

Pourquoi cotiser à un REER?

Pour profiter d’une retraite confortable, il vous faudra compter sur un revenu qui correspondra à environ 70 % de celui que vous touchiez pendant votre vie professionnelle. Dans tous les cas, les prestations de la Régie des rentes du Québec (RRQ) et de la Sécurité de la vieillesse du Canada ne suffisent pas.

À moins que vous ne comptiez sur un régime de retraite privé, il est important de cotiser à votre REER pour éviter de vous retrouver dans une situation précaire à la retraite.

Outre la retraite, il existe plusieurs autres façons d’utiliser votre REER au Fonds.

Qui peut cotiser à un REER?

Toute personne âgée de moins de 71 ans, peu importe son lieu de résidence, qui gagne un revenu au Canada, peut cotiser à un REER.

Impôt à payer sur le retrait de vos REER

Tout revenu accumulé dans un REER n’est pas imposé tant que les fonds y demeurent. Toutefois, vous devrez généralement payer de l’impôt sur le retrait effectué à votre REER.

Vous devez l’inclure dans votre déclaration de revenus de l’année où le rachat a été effectué. L’impôt retenu sur les actions enregistrées dans un REER l’est selon les barèmes en vigueur, au moment de votre rachat.

Impôt retenu sur les REER encaissés*

REER encaissé (montant brut) 

Québec 

Fédéral

Total

5 000 $ et moins

 16 %

 5 %

 21 %

 5 000,01 à
15 000 $

 16 %

 10 %

 26 %

 15 000,01 $ et plus

 16 %

 15 %

 31 %

* Ces chiffres sont sujets à changement.

Date limite de cotisation

Afin que votre cotisation au REER soit admissible à l’année d’imposition précédente, vous devez verser votre cotisation au plus tard dans les 60 premiers jours de l’année en cours.

Cette année, la date limite de cotisation au REER est le 1er mars 2017.

Les règles à connaître

  • La limite de cotisation annuelle équivaut à 18 % du revenu gagné l’année précédente.
  • Le maximum en 2016 est de 25 370 $.
  • Une cotisation au régime de retraite de votre employeur réduit le montant que vous pouvez investir dans un REER.
  • Vous pouvez cotiser pour vous-même ou pour votre conjoint légal ou de fait.
  • Si vous n’utilisez pas la totalité de vos droits de cotisation permis dans l’année, ils peuvent être reportés les années suivantes.
  • Consultez l’Avis de cotisation que vous envoie chaque année l’Agence du revenu du Canada, à la section « État du maximum déductible au titre des REER ».
  • Un maximum de 2 000 $ est autorisé à titre de cotisation excédentaire.
  • Vous pouvez verser des cotisations à votre REER jusqu’au 31 décembre de l’année de vos 71 ans.
  • Le REER doit être transféré dans un FERR (fonds enregistré de revenu de retraite) au plus tard le 31 décembre de l’année de vos 71 ans.

Qu’est-ce qu’un REER de conjoint?

Il s’agit d’une autre possibilité qui vous permet de maximiser vos revenus de retraite tout en réduisant votre impôt à payer maintenant.

En savoir plus sur le REER de conjoint

Veuillez lire le prospectus avant d’investir. On peut se procurer un exemplaire du prospectus sur son site Internet, auprès des responsables locaux ou aux bureaux du Fonds de solidarité FTQ. Les actions du Fonds de solidarité FTQ ne sont pas garanties, leur valeur fluctue et leur rendement passé n’est pas indicatif de leur rendement dans l’avenir.

Cotisez en ligne
Déjà actionnaire ? Cotisez via
Mon compte en ligne
Vous cotisez au Fonds
pour la première fois?

Pour nous joindre