Retaper un meuble avec seulement 20 $

Vanessa Sicotte, fondatrice du blogue Damask & Dentelles et animatrice de l’émission Sauver les meubles à Canal Vie, vous explique comment donner une seconde vie à vos meubles préférés. À vos pinceaux, c’est parti!

Je n’aime pas gaspiller. En fait, à bien y penser, je crois que c’est de là qu’est née ma passion pour le retapage des meubles mal-aimés. Cette passion a habité tous les appartements et toutes les maisons que j’ai occupés dans ma vie, a inspiré le contenu de mes deux livres et m’a même amené à la barre de Sauvez les meubles! à Canal Vie pendant 65 belles émissions. Je m’appelle Vanessa Sicotte de Damask & Dentelle et moi, les vieux meubles, j’aime ça!

Alors, quand le Fonds de solidarité FTQ m’a lancé le défi de revamper un meuble avec seulement 20 $, j’ai sauté sur l’occasion!

Les meubles

J’ai déniché ce bureau et cette chaise de style Mid-Century dans les petites annonces il y a quelques mois avec l’espoir de les mettre dans la chambre de ma fille de 10 ans, Madie. Les meubles étaient en bois massif (un plus quand on cherche à faire de la transformation), mais ils avaient vu de meilleurs jours. Le revêtement noir était abîmé par endroits, l’assise de la chaise, tachée, et le laiton, défraîchi. C’était donc les candidats parfaits pour une transformation.

Je tiens ici à mentionner que l’achat du meuble n’a pas compté dans mon budget. Sachez que vous pouvez souvent trouver des meubles à rescaper abordables dans les bazars, les marchés aux puces, les ventes de garage, les groupes d’échanges sur Facebook, etc. Si vous êtes chanceux, un meuble vous attendra certainement au bord de la rue les jours de collecte sélective de votre quartier (une recherche sur le Web vous permettra de connaître les dates de collecte dans votre municipalité). Une visite chez votre vieil oncle ou dans le grenier de votre cousine pourrait aussi vous permettre de trouver la perle rare.

Pour cette transformation, j’ai dépensé 40 $ au total, soit 20 $ pour le bureau et 20 $ pour la chaise. Voici comment j’y suis parvenue.

La préparation

Il y a une formule type lorsqu’on transforme un meuble. Que ce soit pour le bureau de ma fille ou les meubles que vous avez à la maison, les étapes sont les mêmes.

Solidifier

Tout d’abord, il faut profiter de la transformation pour solidifier tout ce qui bouge, couine, grince ou se défait. C’est le temps d’utiliser du bouche-pores pour cacher les trous et les imperfections. Cela permettra de partir sur une bonne base pour la seconde vie de votre meuble.

Coût: Environ 1 $ pour le bouche-pore.

Sabler

Ensuite, on sable légèrement, toujours dans le sens du grain du bois, pour permettre une meilleure adhérence de la peinture sur la surface. Vous pouvez sentir le sens linéaire du bois au toucher ou le voir à l’œil nu.

Coût : environ 1 $ pour le papier à sabler.

Nettoyer

Même si elle ne paraît pas au final, la préparation du meuble et le nettoyage sont très importants.

On enfile des gants et on nettoie le meuble avec une solution nettoyante au TSP (que vous pouvez trouver à la quincaillerie) qu’il faut diluer dans de l’eau tiède. On essuie ensuite avec un linge humecté d’eau claire. L’idée ici est d’enlever les résidus accumulés de vieille cire, de produits nettoyants, de gras et de poussière.

Une bouteille de nettoyant TSP va vous durer très longtemps et ne vous coûtera que quelques cents à chaque utilisation.

Coût : la bouteille de nettoyant TSP liquide grand format coûte 14 $. Pour deux meubles, j’en ai utilisé l’équivalent de 1 $.

La peinture et la cire

Pour la peinture, choisissez une marque qui est conçue spécialement pour les meubles. Un commis à votre quincaillerie pourra vous renseigner sur le sujet.

J’ai choisi de travailler avec de la peinture Chalk Paint d’Annie Sloan. Poudreuse au toucher, cette peinture a un fini très mat.

Je voulais peindre le bureau en deux teintes : bleu clair et vert kaki. Parce que la marque n’offre pas ces deux couleurs, j’ai mélangé dans un pot Mason d’autres teintes pour créer ma propre couleur sur mesure. Attention, il faut s’assurer de mélanger une quantité suffisante de peinture dans le pot en verre afin d’éviter d’en manquer et de devoir refaire un mélange qui risque de ne pas être identique au premier.

Cette peinture est très couvrante, alors j’ai appliqué uniquement deux fines couches, nécessitant l’équivalent du tiers d’un contenant de peinture.

En guise de finition, on ajoute une cire claire (ou colorée selon nos envies) qui viendra se lier à la peinture pour créer un fini durable, lavable et le tout, sans produit toxique! On aime ça.

Après avoir laissé la peinture sécher 24 heures, j’ai appliqué la cire molle transparente sur l’ensemble du meuble excepté son plateau, qui subira un autre traitement. L’idée avec la cire est d’en appliquer une très petite quantité et de l’étirer au maximum.

Une fois que la cire est appliquée et qu’on l’a laissé travailler un peu, on vient frotter avec un linge propre pour la faire briller. L’action de frotter va lier la cire à la peinture de façon permanente et rendre la surface très solide, lavable et lui conférer un fini satiné.

J’estime que j’ai utilisé moins du dixième du pot (qui se vend à 34,99 $), alors il durera encore longtemps.

Pour la chaise, j’ai répété le même processus en utilisant ce qu’il me restait du bleu clair et en peignant l’assise et le dossier de la chaise avec de la Chalk Paint de couleur gris clair que je possédais à la maison. Oui, oui, j’ai bien dit que j’ai peint le tissu de la chaise! Et le résultat est vraiment réussi.

Puisque la peinture est faite à base de craie, elle ne durcit pas le tissu en le peignant. Une solution parfaite lorsque le rembourrage est un procédé trop dispendieux et que le tissu d’origine est encore en bon état.

Coût : 27 $

Tableau effaçable à sec

Comme dernière étape, j’ai décidé de surprendre ma fille avec un plateau de bureau sur lequel elle pourrait écrire avec des crayons effaçables à sec. Cette peinture à tableau effaçable à sec est vraiment formidable. La boîte contient deux pots qu’il faut mélanger, une partie A et une partie B, qui s’activent entre elles. Une fois les deux parties mélangées, on dispose d’environ 90 minutes pour effectuer l’application. Finalement, il faut s’assurer de laisser sécher la surface trois à quatre jours avant de dessiner dessus.

Comme je ne voulais couvrir que le plateau de travail du bureau, j’ai effectué mon mélange dans un pot à part afin de ne pas gaspiller ce qu’il restait. Au total, j’ai utilisé seulement un quart de la peinture, qui se vend 39,99 $.

Coût: 10 $

Coût total: 39 $

Le résultat

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve le résultat vraiment chouette! Ma fille est absolument enchantée d’avoir maintenant dans sa chambre un nouveau bureau avec amplement de rangement où faire ses devoirs et une chaise coordonnée.

Pour les photos finales, je me suis amusée à mettre une peau de mouton rose sur l’assise de la chaise qu’elle avait déjà dans sa chambre.

Un 20 $ par meuble vraiment très bien investi, si vous voulez mon avis!

20 $