Fonds de solidarité FTQ

L’épargne positive

​​Même si vous vous faites encore carter... c'est le temps de commencer à épargner !

« L’amour n’a pas d’âge » disent les éternels romantiques. Quétaine !!! Et si on disait que l’épargne n’a pas d’âge non plus ? Intéressant… et pas quétaine du tout ! Mais, quand et comment commencer à épargner ? Parce que la question se pose quand même. Eh bien, il s’agit de trouver le scénario d’épargne qui vous convient !

Quand il est question d’épargne, c’est à chacun de trouver son rythme. C’est un peu comme avec l’amour dans le fond ! Mais est-ce qu’il y a une si grosse différence que ça entre commencer à épargner à 25 ou à 35 ans ? Et comment s’assurer d’être gagnant en bout de ligne, peu importe l’âge auquel on commence sa course à l'épargne ?

Jeune couple emménageant dans leur nouvelle propriété, portant des boîtes dans les bras.

1. Un petit pas pour vous, mais un grand pas pour votre portefeuille !

Règle numéro un : ne pas traumatiser son portefeuille ! Sans blague, libre à vous de choisir la somme d’argent que vous souhaitez investir ou mettre de côté. Cependant, y aller petit à petit est une bonne approche pour bien apprivoiser l’épargne. Allez-y graduellement avec un montant à mettre de côté par semaine, par paie ou par mois. Par exemple, il est possible d’épargner un peu plus de 1300 $ en une seule année, presque sans s’en rendre compte. Simple, efficace et concrète, cette méthode vous permet de contrôler la somme d’argent que vous souhaitez mettre de côté chaque semaine, sans trop bouleverser votre compte et vos habitudes financières.

2. De quel bord virer ? Vers le compte épargne !

Un autre scénario simple ? Pratiquez l’épargne systématique en faisant des virements automatisés vers un compte épargne. C’est relativement indolore et on ne peut qu’y gagner ! Il vous suffit de choisir le montant que vous souhaitez retirer à chaque paie, semaine ou mois. Ça, ça vous regarde : vous avez quand même droit à votre intimité financière ! Ce montant ira de lui-même dans un compte épargne. Vive la technologie ! Commencez par un petit montant (comme 25 $), puis, au bout de quelques mois, si vous êtes à l’aise, augmentez un peu votre versement. Amusez-vous et osez un chiffre qui n’est pas rond… parce 33 $ c’est déjà plus que 30 $. On jase là !

3. On oublie les voyages dans le passé : on a le regard tourné vers l'avenir !

D’accord, il n’est jamais trop tôt ni trop tard pour commencer à épargner. Ça, on l’a déjà établi. Toutefois, afin de vous aider à trouver le scénario d’épargne avec lequel vous risquez le plus d'avoir un match parfait, observons concrètement deux cas : celui de Gabrielle et celui de François.

François a commencé à épargner 225 $ aux deux semaines à 30 ans. À 35 ans, sur la base d'un rendement de 3 %, il aura réuni 31 535 $.

Gabrielle, quant à elle, a commencé à épargner à 20 ans, 75 $ aux deux semaines pendant 15 ans. Avec le même rendement de 3 % et pour le même montant investi, elle aura réuni 36 905 $ à 35 ans, soit plus de 5 000 $ de plus que François.

​Graphique représentant l'avantage des intérêts composés : François a épargner 13 000 $ en 5 ans, basé sur un rendement de 3 %, soit un total de 13 803 $. Tandis que Gabrielle a épargné 13 000 $ également, aussi basé sur un rendement de 3 %, mais durant 10 ans, soit un total de 14 903 $.

Bref, l’épargne, ça n’a pas d’âge, mais ça offre une foule de possibilités et d’avantages. Il suffit de trouver votre petit chemin d’épargne personnel !

Finances personnelles Style de vie Trucs et astuces