Table des matières Accueil
nos partenaires

Plus de 500 000 emplois Derrière le travail,
il y a les idées :
2 395 entreprises partenaires

La stratégie du Fonds de solidarité FTQ vise à renforcer des entreprises de tous les secteurs de l’économie québécoise, et ce, dans toutes les régions du Québec. Grâce à du capital patient, le Fonds appuie les entreprises dans leurs projets de croissance – acquisitions, présence sur de nouveaux marchés, intégration de nouvelles technologies. Le Fonds vise aussi à renforcer le positionnement des entreprises québécoises dans un contexte de forte concurrence internationale et à les aider à garder leur centre décisionnel au Québec.

Renforcer les entreprises québécoises

Le capital dédié aux PME québécoises reste une priorité pour le Fonds : ainsi, au 31 mai 2013, 82 % des entreprises partenaires du Fonds et de son réseau de Fonds régionaux comptaient moins de 100 employés.

Au cours de l’exercice financier 2012-2013, le Fonds a effectué plusieurs investissements qui lui ont permis de réaliser sa mission ; en voici quelques exemples :

  • 4,75 millions de dollars dans l’entreprise Sojag, spécialisée dans le mobilier et les accessoires de jardin, pour le financement d’un transfert de propriété.
  • 2 millions de dollars supplémentaires dans SAIL Plein Air, un magasin d’articles de plein air, de chasse et pêche, de camping, et de sports nautiques, pour soutenir son expansion en Ontario.
  • 8 millions de dollars supplémentaires dans Premier Tech, un acteur de premier plan dans l’industrie de l’horticulture et agriculture, équipements industriels et technologies environnementales, pour soutenir l’expansion de sa division horticulture en Europe.
  • 12 millions de dollars dans AJW Technique, pour le rachat de certains actifs d’Aveos ; AJW Technique fournit un large éventail de services de réparation et de révision de composantes d’avion.
  • 15 millions de dollars dans Athos services commémoratifs, un regroupement de maisons funéraires, pour le rachat d’une majorité d’actions de l’entreprise par des actionnaires québécois.
  • 15 millions de dollars dans Vision7 International, l’une des 25 meilleures compagnies internationales de communication du monde, pour le refinancement de sa dette. L’entreprise compte deux divisions : l’agence Cossette et le réseau d’agences spécialisées EDC.
  • 17,2 millions de dollars dans Distech Contrôles, un acteur majeur sur le marché mondial des automatismes du bâtiment, pour que l’entreprise revienne sous contrôle d’actionnaires québécois.

Du financement unique et essentiel

Le Rapport sur l’importance des fonds de travailleurs pour l’économie du Montréal métropolitain, publié en mai dernier par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (voir Notre impact économique), démontre bien que le Fonds de solidarité FTQ est actif tout au long du cycle de croissance des entreprises, de l’amorçage à la maturité. En effet, le Fonds investit souvent dans des entreprises qui en sont à leurs débuts – il s’agit alors de capital de risque, et le risque peut être élevé, mais le Fonds, dans sa vision à long terme, a la capacité d’être patient. Le Fonds investit également dans des entreprises qui ont déjà un produit viable, un marché assez développé, des clients solides et une croissance des revenus soutenue, pour appuyer leur essor, à divers moments de leur croissance – ce capital de croissance vise alors à leur permettre d’augmenter leur capacité de production ou de renforcer leur positionnement, par exemple. Le Fonds investit ainsi dans des entreprises des secteurs tant technologiques que traditionnels, et répond à divers besoins du marché et des entrepreneurs. Il soutient ses entreprises partenaires en leur offrant l’appui des spécialistes de ses équipes multidisciplinaires.

Un effet d’entraînement

Les activités d’investissement du Fonds complètent celles que réalisent certains autres investisseurs, puisque la capacité d’investir du Fonds n’est pas limitée par un horizon de temps précis. De plus, le Fonds investit dans des secteurs moins bien couverts par les fonds spécialisés ou par certains programmes gouvernementaux. Ainsi, le Fonds est impliqué de façon importante dans des investissements consentis à des entreprises en phase d’amorçage au Québec et dans des investissements en capital de risque dans les secteurs traditionnels. Ces investissements sont faits soit directement par le Fonds soit par des fonds spécialisés dans lesquels le Fonds investit. D’ailleurs, le Fonds, qui est un investisseur de premier plan dans plusieurs fonds spécialisés, joue donc à ce niveau un rôle de levier qui a un effet d’entraînement auprès de ces fonds spécialisés.

Enfin, il est intéressant de souligner que le travail que fait le Fonds de solidarité FTQ est contracyclique : en effet, et son histoire le démontre, le Fonds soutient un niveau d’investissement élevé en période de ralentissement économique. Il l’a encore démontré au cours de la difficile période de 2008-2009 alors que les liquidités en investissements se faisaient plus rares pour les entreprises.