Table des matières Accueil
message du président du conseil d’administration et du président-directeur général

Confiance

Vous trouverez dans ces pages l’ensemble des résultats du dernier exercice du Fonds de solidarité FTQ qui s’est terminé le 31 mai 2013. Le Fonds a obtenu un rendement positif pour un neuvième semestre de suite, et ce, dans un contexte économique mondial toujours difficile et incertain. Nous sommes fiers de nos réalisations, de notre rendement de 5,3 % et de notre bénéfice net de 458 millions de dollars. Nous avons ainsi pu hausser la valeur de notre action à 27,98 $ le 5 juillet dernier.

Le Fonds, c’est d’abord des valeurs

Le Fonds de solidarité FTQ contribue, depuis maintenant 30 ans, et de façon marquante, au développement économique du Québec. Avant même que les concepts de développement durable et de responsabilité sociale des entreprises, auxquels nous adhérons pleinement, ne soient créés, la mission et les activités du Fonds reposaient déjà sur des préoccupations et des priorités économiques et sociétales. Le Fonds est né sur la base de valeurs de solidarité sociale et économique : favoriser l’emploi, former les travailleurs, développer l’économie du Québec grâce à des investissements stratégiques et contribuer à ce que les travailleurs se préparent une retraite adéquate.

De plus, dès sa création, le Fonds a conçu des outils et adopté des pratiques exceptionnels, comme le bilan social et la formation économique des travailleurs en entreprise, pour bien encadrer ses investissements et en faire ce que l’on appelle aujourd’hui des investissements responsables. Il a imaginé, formé et déployé un formidable réseau de responsables locaux (RL) pour le représenter et promouvoir l’épargne-retraite auprès des travailleurs dans les entreprises québécoises.

Cette mission aux multiples volets que s’est donnée le Fonds en 1983 - et qui était à l’époque une innovation - constituait tout un défi ! Et, 30 ans plus tard, nous sommes heureux de pouvoir dire que nous avons relevé ce défi avec succès. Voilà pourquoi nos 2 395 entreprises partenaires et nos centaines de milliers d’actionnaires apprécient le Fonds.

Une contribution majeure au financement des entreprises

Au cours du dernier exercice, le Fonds a investi au total 521 millions de dollars. En incluant son réseau de fonds régionaux, le Fonds a investi dans 137 entreprises réparties dans plus de 25 secteurs d’activité, aussi bien technologiques que traditionnels.

La proportion de l’actif net du Fonds de solidarité FTQ qui est engagée dans des entreprises québécoises sous forme d’investissements non garantis – et donc à risque – dépasse 66 %. Le Fonds soutient les PME : il contribue à assurer leur croissance et leur positionnement sur leur marché, et ce, dans un contexte international de plus en plus compétitif et difficile.

Les investissements du Fonds et de son réseau ont permis de créer, de maintenir ou de sauvegarder 170 915 emplois dans les entreprises partenaires, au 31 mai dernier.

De 2004 à 2013, le Fonds a engagé 5,5 milliards de dollars en capital risqué non garanti dans des entreprises partenaires !

Pour les exercices financiers 2004 à 2013, soit sur une période de 10 ans, le Fonds a engagé 5,5 milliards de dollars en capital risqué non garanti (capital de développement) dans des entreprises partenaires. De cette somme, 2,2 milliards de dollars ont été investis dans du capital de risque, soit directement dans des entreprises privées (pour 1,2 milliard de dollars), soit indirectement dans des fonds privés (1,0 milliard de dollars), au Québec et au Canada (voir graphique). Si nous considérions les investissements massifs que nous avons réalisés dans des entreprises québécoises au cours des 30 années d’existence du Fonds, le nombre d’emplois ainsi créés, maintenus ou sauvegardés dépasserait aujourd’hui le demi-million !

Depuis la fondation du Fonds, le nombre d’emplois créés, maintenus ou sauvegardés au Québec dépasserait aujourd’hui le demi-million !

Des partenaires reconnaissants

Au fil des ans, et particulièrement au cours de la dernière année, les entrepreneurs québécois nous ont témoigné leur reconnaissance. Ils étaient nombreux, dans plusieurs régions du Québec, à nous confirmer que, sans le soutien financier et la confiance du Fonds, ils n’auraient pas pu faire face à la concurrence internationale. Plusieurs n’auraient pas pu garder leur centre décisionnel au Québec, alors que d’autres n’auraient probablement plus été capables d’y poursuivre leurs activités. Grâce au soutien en capital patient que le Fonds a accordé à ces entreprises, souvent en période de ralentissement économique, des milliers de travailleurs ont pu conserver leur emploi et des milliers d’autres s’en sont vu offrir un.

Une contribution majeure au développement de l’épargne-retraite

D’où provient cet argent que le Fonds de solidarité FTQ investit dans les entreprises ? Il provient essentiellement de l’épargne de ses actionnaires. Au cours des 30 dernières années, le Fonds a créé au Québec le plus important bassin d’épargne-retraite investi dans des entreprises privées.

Par-dessus tout, dès sa création dans les années 1980, le Fonds a contribué à créer une meilleure « culture » de l’épargne au Québec, l’habitude de souscrire à un REER chez des centaines de milliers de travailleurs.

Malgré tout, il reste beaucoup de travail à faire sur ce plan, et le Fonds s’y emploie au quotidien. En effet, selon le rapport Innover pour pérenniser le système de retraite (aussi appelé Rapport D’Amours), réalisé par un comité d’experts à la demande du gouvernement du Québec, 1,9 million de travailleurs ne participent à aucun régime collectif de retraite, ce qui représente 47 % de tous les travailleurs du Québec. Presque un Québécois sur deux n’aura donc, à la retraite, aucun revenu provenant d’un régime collectif de retraite. C’est très inquiétant.

Il faut donc, selon ce rapport, « soutenir les travailleurs dans leurs efforts pour épargner davantage en vue de la retraite ». Et c’est justement ce que fait le Fonds de solidarité FTQ. Inciter les travailleurs à épargner pour leur retraite fait partie intégrante de notre mission. Le Fonds compte maintenant plus de 615 000 actionnaires et il est là pour eux, pour les convaincre de l’importance d’épargner et pour les inciter à se constituer une épargne-retraite individuelle qui leur permettra d’avoir des conditions de vie décentes quand ils cesseront de travailler.

Au cours des 30 dernières années, le Fonds a créé au Québec le plus important bassin d’épargne-retraite investi dans des entreprises privées.

Une question de confiance

Si le Fonds de solidarité FTQ a atteint la taille stratégique qu’il a aujourd’hui, c’est parce qu’il a su mériter la confiance de ses actionnaires, de ses entreprises partenaires et de ses partenaires financiers.

Cette confiance nous permet de soutenir des pans entiers de l’économie québécoise et d’encourager les travailleurs de la classe moyenne à épargner pour la retraite tout en contribuant au développement économique du Québec.

Pour cette grande confiance qu’ils nous ont témoignée au fil des ans, nous remercions nos actionnaires, nos entreprises partenaires et nos partenaires financiers. Nous remercions aussi les membres du conseil d’administration et des autres instances du Fonds pour leur importante contribution. Un merci chaleureux également aux employés du Fonds et de son réseau ainsi qu’aux RL pour leur travail et leur engagement sans faille envers la mission du Fonds.

Soyez assurés que nous continuerons de faire notre travail de façon compétente et créative, à la hauteur des attentes des Québécois.

  • Michel Arsenault
  • Président du conseil d’administration
  • Yvon Bolduc
  • Président-directeur général