Table des matières Accueil
développement durable

LE SOCIAL,
L’ÉCONOMIQUE ET
L’ENVIRONNEMENTAL :
INDISSOCIABLES !

Le Fonds produit, pour une quatrième année consécutive, son Rapport annuel et de développement durable (RADD) à partir des lignes directrices de la Global Reporting Initiative (GRI), utilisées à travers le monde. En 2012 seulement, près de 3 500 entreprises et organisations ont déposé, sur une base volontaire, des rapports de développement durable selon la GRI.

Les impacts extrafinanciers

En plus de décrire les activités que le Fonds de solidarité FTQ a menées durant l’exercice financier 2012-2013 et de présenter ses données financières au 31 mai 2013, ce rapport expose l’ensemble de ses performances en matière de développement durable, incluant ainsi les impacts extrafinanciers de sa mission et de ses activités. Le Fonds place, dans une démarche d’amélioration continue, le développement intégral de l’économie au cœur même du bien-être des êtres humains. Pour y arriver, il tient compte des trois dimensions d’ordre social, économique et environnemental mises de l’avant par la GRI ; si l’on ne considère pas ces trois aspects indissociables, il y a nécessairement un déséquilibre dans le développement.

30 ans de développement durable et responsable

Le développement durable et responsable est en quelque sorte dans l’ADN du Fonds de solidarité FTQ, puisqu’il est étroitement lié à sa mission. Le développement durable (DD), qui inclut l’investissement socialement responsable (ISR), ne se situe donc pas en marge des opérations du Fonds : il est intrinsèquement lié à ses valeurs et à ses pratiques.

Le Fonds a été créé il y a 30 ans pour stimuler l’économie québécoise par des investissements qui allaient profiter aux travailleurs et aux entreprises du Québec, et, depuis, son impact social et économique n’a cessé de croître. Pourtant, l’action du Fonds repose toujours sur les deux mêmes volets essentiels, présents dès le départ, en 1983 : encourager les travailleurs à épargner pour leur retraite et canaliser cette épargne dans le renforcement de l’économie québécoise en faisant des investissements dans les entreprises.

Une influence importante

Le besoin d’une institution comme le Fonds de solidarité FTQ s’était clairement fait ressentir en 1983, alors que le Québec était en pleine crise économique et sociale. Le Fonds, en tant qu’investisseur socialement responsable, continue, 30 ans plus tard, d’exercer une influence importante sur l’enrichissement des Québécois et celui des entreprises et des communautés.