FONDS de solidarité FTQ

rapport annuel et
de développement durable 2012

English
Table des matières
English

notre impact social

Évaluer les impacts socioÉconomiques des entreprises

En plus du processus traditionnel de vÉrification diligente, le Fonds, avant chaque investissement dans une entreprise partenaire potentielle, procÈde À un bilan social de cette entreprise.

Ce bilan permet de faire l'analyse de la situation des entreprises sous des aspects extrafinanciers. Ces critères touchent le management, la gestion des ressources humaines, les questions liées à la santé et à la sécurité au travail, la qualité de la communication entre l'employeur et les employés ainsi que la place de l'entreprise dans la communauté où elle est installée.

ISO 26000

Le bilan social tient compte des lignes directrices que comporte la norme internationale ISO 26000. Cette norme relative à la responsabilité sociale des entreprises s'appuie sur les grands textes internationaux comme la Déclaration universelle des droits de l'homme et les conventions de l'Organisation internationale du travail.

Bilan de sortie

Afin de mesurer les conséquences socioéconomiques qu'entraînent ses désinvestissements, le Fonds effectue également un bilan global de « sortie » avant de se retirer d'une entreprise dans laquelle il a investi. Quand le Fonds investit dans une entreprise, son intervention implique beaucoup plus que du capital : le Fonds se soucie de l'impact de ses investissements dans les communautés où il s'engage, et il veut faire preuve de la meilleure transparence possible, un élément essentiel qu'exige la confiance que ses partenaires et ses actionnaires lui témoignent.

Un code de conduite à l'international

Le Fonds a également adopté il y a plusieurs années un code de conduite à l'international, qu'il applique à des entreprises partenaires qui ont des activités généralement dans des pays émergents et à leurs fournisseurs. Ce code permet de mieux encadrer le déroulement de ces activités en fonction du respect des droits de la personne et des travailleurs. Ce code est actuellement en révision, puisque le Fonds veut l'actualiser. On peut en trouver le texte à l'adresse suivante :

www.fondsftq.com/code-international

Le niveau de risque d'un investissement

Les spécialistes du Fonds qui évaluent ses investissements potentiels ont mis sur pied un processus rigoureux de vérification diligente. Évaluer les risques que comporte un investissement et en mesurer l'impact global est une procédure qui doit être périodiquement actualisée pour permettre de tenir compte de l'ensemble des éléments qui pourraient affecter cet investissement. Les spécialistes du Fonds considèrent donc tous les risques - opérationnels, financiers et extrafinanciers (les risques environnementaux et de réputation, par exemple) - et les mesurent afin de permettre aux instances du Fonds de prendre des décisions éclairées.

La politique d'investissement

En plus du bilan social que le Fonds réalise dans toute entreprise avant d'y investir et de la vérification diligente qu'il effectue par la suite dans toutes ses entreprises partenaires, les spécialistes de l'Investissement du Fonds s'appuient sur la politique d'investissement du Fonds de solidarité FTQ. Cette politique énonce les principes généraux et les principales lignes directrices qui guident nos investissements. Elle établit les enjeux que doivent considérer les spécialistes de l'Investissement et le contexte social, économique et environnemental dans lequel ils doivent évoluer. Elle a été revue et actualisée au cours du dernier exercice dans le but d'intégrer certains aspects liés au développement durable.

La déclaration de la direction

Signée au moment de la clôture d'un investissement dans une entreprise partenaire, la déclaration de la direction est un engagement que prend la direction de cette entreprise d'attester périodiquement (à chacune des rencontres de son conseil d'administration) entre autres qu'elle respecte les principales lois en matière de relations de travail et que ses opérations sont conformes aux lois applicables en matière environnementale.

Les rencontres internationales

Le Fonds de solidarité FTQ participe aux débats et aux discussions sur les grands thèmes économiques et sociaux actuels, et certains de ses spécialistes sont invités à des rencontres internationales à titre de conférenciers. Voici deux exemples de rencontres particulièrement intéressantes auxquelles le Fonds a été invité au cours du dernier exercice.

- En octobre 2011 s'est tenu à Montréal le Forum international de l'économie sociale et solidaire (FIESS). Cette rencontre avait pour thème central la nécessité d'un dialogue entre l'État et la société civile pour l'élaboration de politiques publiques en faveur de l'économie sociale et solidaire. Elle a permis de mettre en valeur la richesse de l'économie sociale et solidaire à travers le monde, la diversité des expériences auxquelles elle donne lieu et le caractère innovant de ses entreprises et des nombreux partenariats construits entre les

pouvoirs publics et la société civile. Dans plusieurs pays en développement, la création d'entreprises d'économie sociale issues de la mobilisation créatrice des communautés a souvent été inspirée par le modèle coopératif et associatif des institutions québécoises. Le Forum a accueilli dans la métropole québécoise quelque 1 500 participants venant du monde entier. Mario Tremblay, vice-président aux affaires publiques et corporatives du Fonds, qui a participé à une table ronde, a parlé du rôle important des fonds de travailleurs dans le développement économique et social du Québec.

- En mars 2012, une conférence majeure s'est tenue à la Harvard Law School, à Boston, aux États-Unis, sur la gérance des régimes de retraite et des capitaux en général. Les participants y ont plaidé en faveur d'un fonctionnement des marchés financiers et de l'établissement de politiques d'entreprise plus efficaces pour les travailleurs et l'ensemble de la communauté. C'était un honneur pour le Fonds d'y être invité, et Daniel Bourcier, agent de développement,

Relations avec les travailleurs dans les entreprises, y a fait une présentation sur le cadre historique de la création du Fonds, ses réussites sociales et économiques après 29 ans d'existence, son réseau unique de représentants locaux en milieu de travail, la formation économique offerte dans les entreprises partenaires du Fonds et le bilan social que nous réalisons avant tout investissement.

La créativité québécoise, c'est aussi la création d'une institution unique présente au Québec depuis près de 30 ans : le Fonds de solidarité FTQ!

La formation, au cœur de notre mission

La formation est une composante majeure de la mission économique et sociale du Fonds de solidarité FTQ. Grâce à la Fondation de la formation économique, qu'il a mise sur pied en 1989, le Fonds offre entre autres des formations en entreprise, dont le contenu couvre l'analyse de la situation économique, organisationnelle et financière de l'entreprise où la formation est donnée.

Au cours du dernier exercice, la Fondation a conçu, en collaboration avec le Service de l'éducation de la FTQ et de ses syndicats affiliés, une formation qui s'adresse aux conseillers et dirigeants de ces syndicats. Cette formation permet entre autres aux participants de définir des moyens de prévenir d'éventuelles pertes d'emplois ou d'anticiper la croissance de l'entreprise. Instaurer des dialogues ouverts et transparents entre les directions des entreprises et leurs employés demeure essentiel

à la recherche de solutions visant à assurer l'essor de ces entreprises et le maintien et la création d'emplois de qualité.

2012 : une année fructueuse

La dernière année a été fructueuse sur le plan de la formation. En plus de rejoindre de nouveaux groupes de participants, la Fondation a continué d'offrir des formations économiques, toujours très appréciées, aux travailleurs de ses entreprises partenaires.

En contribuant à valoriser les investissements du Fonds dans ses entreprises partenaires, et en encourageant les travailleurs à participer au succès de ces investissements, la formation est une voie privilégiée vers un développement économique et social durable.

lire le témoignage d'une entreprise partenaire

La Fondation a continué de donner aux responsables locaux du Fonds (RL) les formations indispensables à leur travail. Enfin, elle a poursuivi son offre de formation adaptée aux besoins spécifiques de son réseau régional, local et spécialisé d'investissement.

activités de
formation

exercice terminé
le 31 mai 2012

voir le tableau

Témoignage

Voici l'extrait d'un article paru dans le journal des employés de Saladexpress, une entreprise partenaire du Fonds où la Fondation a offert une formation en février dernier. Cette formation a été un tel succès qu'elle a été reprise en mars.

« La formation économique offerte par le Fonds, en termes simples et faciles à comprendre et à l'aide d'exemples concrets, nous a permis de bien comprendre l'implication du Fonds dans notre entreprise et l'impact financier et économique de cette transaction pour notre entreprise. »

activités de formation
exercice terminé le 31 mai 2012

De bonnes relations
avec les communautés

Institution responsable et près des gens, le Fonds de solidarité FTQ donne son appui à plusieurs organisations communautaires, partout au Québec. Le Fonds exprime aussi son soutien à son réseau régional et local d'investissement ainsi qu'à des partenaires qui, eux aussi, s'engagent dans différentes activités pour contribuer au bien-être économique et social des individus, des collectivités et des entreprises. De plus, le Fonds appuie de diverses façons les activités à caractère humanitaire ou caritatif auxquelles participent bénévolement ses employés, et valorise ces contributions.

Voici quelques exemples de cette implication.

Centraide

Centraide occupe depuis plusieurs années une place importante dans l'engagement du Fonds, de ses employés et de son réseau dans la communauté. Chaque année, la campagne Centraide est un moment privilégié pendant lequel le Fonds et l'ensemble de son organisation manifestent généreusement leur solidarité. En 2011, le Fonds de solidarité FTQ, son réseau et ses employés ont contribué 233 040 $ à la campagne Centraide, un sommet pour le Fonds.
www.centraide-mtl.org

Dialogue
socioéconomique fécond

Le Fonds de solidarité FTQ est fier d'avoir participé au Rendez-vous des entrepreneurs sociaux, en juin 2011, et d'avoir soutenu financièrement cette rencontre.

suite

Une bourse originale

En novembre 2011, le Fonds de solidarité FTQ a remis la Bourse Fonds de solidarité FTQ à une équipe d'étudiants qui s'est démarquée au Salon de la PME de HEC Montréal. Dans le cadre d'un partenariat de trois ans, le Fonds de solidarité FTQ s'est d'ailleurs engagé à verser deux bourses par année à des étudiants qui créeront, pendant ce salon, un kiosque qui saura, par sa créativité et son originalité, retenir l'attention des visiteurs... et du jury. Ces projets permettent aux étudiants d'approfondir leurs connaissances sur les PME d'ici, et au Fonds de célébrer le succès de ces entreprises importantes pour l'économie du Québec.

Le Fonds tient d'ailleurs à féliciter l'équipe représentant le restaurant Au pied de cochon, qui a remporté la Bourse Fonds de solidarité FTQ remise dans le cadre de cette activité.

L'équipe était composée de Majorie Alain, David Blanchette, Anne-Marie Boulay, Jeanne Mazrou, Ariane Moreau, Oliver Milkowski et Ariane Séguin-Dupuis, tous étudiants de HEC Montréal.