Message du premier vice-président du conseil d’administration

Daniel Boyer

UNE NOUVELLE PAGE D’HISTOIRE DONT NOUS SOMMES FIERS.

En créant le Fonds de solidarité FTQ, il y a plus de 30 ans, la FTQ a doté le Québec d’une institution unique qui a transformé le paysage socioéconomique de la province. Cette année, le Fonds a écrit une nouvelle page de son histoire en modifiant en profondeur sa gouvernance. Tout en préservant l’ADN du Fonds, issu de ses racines syndicales, ces changements accorderont plus de pouvoirs aux actionnaires du Fonds de solidarité FTQ.

« La FTQ est fière d’être partie prenante de l’évolution du Fonds. »

En mai dernier, le Fonds a franchi une étape importante dans la mise en place de sa nouvelle gouvernance. Pour la première fois, la présidence du conseil d’administration a été confiée à une personne indépendante du Fonds et de la FTQ. Je remercie M. Robert Parizeau d’avoir accepté ce poste et de mettre sa vaste expérience au service du Fonds.

Depuis son arrivée, M. Parizeau a réalisé un travail remarquable, notamment au sein des nouveaux comités de ressources humaines et de gouvernance et d’éthique dont il préside les travaux. Son expertise nous a également été des plus précieuses dans le cadre des travaux du comité chargé du recrutement d’un nouveau président et chef de la direction, comité que j’ai eu l’honneur de coprésider avec lui.

Ce comité de sélection avait pour tâche d’établir le profil du prochain président et chef de la direction et de déterminer la personne la plus apte à relever les défis que le Fonds doit relever. Après un travail rigoureux de recherche et d’analyse, le choix du comité s’est arrêté sur M. Gaétan Morin. Je félicite M. Morin et je le remercie d’avoir accepté cette importante tâche ; son talent de rassembleur, son sens de l’éthique et sa grande connaissance du métier d’investisseur font de lui la meilleure personne qui pouvait occuper ce poste.

Par ailleurs, le Fonds de solidarité FTQ a réalisé cette année une des meilleures campagnes REER de son histoire. Ce résultat est largement attribuable à la mobilisation exceptionnelle de nos responsables locaux (RL). Pour leur engagement indéfectible envers la mission du Fonds, je les remercie tous chaleureusement.

La FTQ est fière d’être partie prenante de l’évolution du Fonds. Nous entendons continuer de le soutenir dans son développement afin qu’il puisse, encore longtemps, remplir sa mission auprès des épargnants et auprès des entreprises qui créent des emplois et contribuent au développement économique du Québec.

Daniel Boyer
président de la FTQ et premier vice-président du conseil d’administration