• Accueil>
  • Nouvelle gouvernance>
  • Question / réponses

Question / réponses

Question : Quel est le principal avantage de la nouvelle gouvernance que vous proposez ?
Réponse : La nouvelle gouvernance permettra d’assurer une position plus confortable au président du conseil d’administration car celui-ci agira de manière indépendante, afin de s’assurer que seuls les principes qui constituent la mission du Fonds soient respectés. 

Question : En quoi ces réformes assurent-elles la protection des avoirs des actionnaires ?  
Réponse : Ces réformes auront pour effet un transfert majeur et permanent du rôle de surveillance de la gestion du Fonds dans les mains d’administrateurs indépendants de la direction du Fonds et de la FTQ et de ses syndicats affiliés. En contrepartie, la mission de création, de maintien et de sauvegarde d’emplois au Québec, de formation, de développement économique et de préparation à la retraite des travailleurs sera protégée par la présence d’une importante représentativité de la base syndicale. Le Fonds est convaincu que les changements apportés à la gouvernance permettront de toujours protéger au mieux les avoirs de ses actionnaires et d’être un partenaire solide de nombreuses PME au Québec.

Question : Est-ce que l’implantation de la nouvelle gouvernance va coûter cher aux actionnaires ? 
Réponse : L’évolution de la gouvernance est naturelle, et fait partie du processus d’amélioration continue assuré par les plus grandes institutions financières en Amérique du Nord. L’actif du Fonds ayant atteint près de 10 milliards de dollars depuis 2009, et ayant connu un rendement positif pour dix semestres consécutifs, il était temps pour le Fonds de revoir une fois de plus ses règles pour les adapter aux nouvelles réalités de la société. Il s’agit donc d’un processus transparent et sain pour une organisation comme le Fonds et les coûts affiliés sont conformes aux normes des institutions financières. 

Question : Qui étaient les experts indépendants mandatés par le comité spécial de gouvernance?
Réponse : Le membres du Comité spécial de gouvernance se sont alliés à plusieurs experts reconnus dans leurs domaines, tels que Me Robert Paré, associé principal chez Fasken Martineau DuMoulin, le Dr Yvan Allaire président du CA de l’IGOPP, membre de la Société Royale du Canada et président du Global Agenda Council on the role of Business – Forum économique mondial ainsi que M. Robert Parizeau, qui est notamment co-président du Conseil d’administration de l’Institut des administrateurs de société – section du Québec et qui a développé une expertise dans la gestion de plusieurs sociétés publiques pour la rédaction du rapport concernant la nouvelle gouvernance.

Question : Est-ce que le Fonds de solidarité FTQ est surveillé par un organisme indépendant?
Réponse : Oui. L'Autorité des marchés financiers (AMF) est responsable de l'inspection des affaires internes et des activités du Fonds. Les états financiers du Fonds sont aussi audités deux fois par année par deux firmes d’auditeurs externes.

Question : Quelles sont les prochaines étapes suite au dépôt du rapport? 
Afin d’entériner les changements apportés à la gouvernance, la loi constitutive du Fonds de solidarité devra être modifiée par l’Assemblée nationale du Québec.