• Accueil>
  • À propos de nous>
  • Indice de confiance PME

Indice de confiance PME

Septembre 2013

Le nouvel indice de confiance s’établit à 60,9 sur 100 pour la deuxième mesure de 2013 (vs 62,7 en mars 2013, 62,2 en novembre 2012, 63,4 sur 100 en septembre 2012, 65,8 sur 100 en mai 2012 et 66,4 sur 100 en février 2012).

RÉSULTATS GLOBAUX DE L'INDICE DE SEPTEMBRE 2013

1. Un climat économique au ralenti

L’indice a reculé de 1,8 point depuis mars 2013. Il s’établit à 60,9 sur 100. Il s’agit d’un recul de 2,5 points depuis septembre 2012.

Comparativement au printemps dernier, le niveau d’optimisme des dirigeants de PME est en baisse quant à l’avenir des PME québécoises en général (note moyenne de 61,2 vs 62,0 en mars 2013) et en ce qui concerne leur propre entreprise (note moyenne de 68,9 vs 70,0 en mars 2013).

2. Des prévisions de ventes stables

La plupart des dirigeants de PME anticipent une augmentation de leurs ventes au cours des 12 prochains mois. La note pour cet indicateur est de 61,2 (vs 60,9 en mars 2013).

3. Vers une diminution des embauches?

En considérant toutes les embauches et les mises à pied prévues pour les 12 prochains mois, les dirigeants de PME anticipent une augmentation nette du nombre de leurs employés au Québec (56 % vs 58 % en mars 2013), mais le quart d’entre eux (25 % vs 21 % en mars 2013) prévoient plutôt une diminution nette de leurs effectifs au Québec. La note moyenne obtenue pour cet indicateur est de 54,8, soit une diminution de 3,0 points par rapport à mars 2013 et de 6,6 points par rapport à septembre 2012. Il s’agit de la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent.

Le coût des opérations (59 %) et le recrutement de la main-d’œuvre (45 %) demeurent des préoccupations importantes.

4. Des conditions de financement moins favorables qu’il y a trois mois

La majorité des dirigeants de PME considèrent que les conditions de financement seront plutôt favorables pour leur entreprise au cours des 12 prochains mois. Toutefois, plus du quart (28 %) d’entre eux sont pessimistes à cet égard. La note moyenne est de 60,5 pour cet indicateur. Elle est baisse par rapport à mars 2013 (-1,8 point), mais est comparable à septembre 2012 (-0,4 points).

5. Des investissements en baisse

Les dirigeants de PME comptent investir dans la modernisation des équipements de leur entreprise au cours des 12 prochains mois. Toutefois, cet indicateur est en baisse par rapport à mars 2013 (-2,2 points) et à septembre 2012 (-3,8 points). La note moyenne est de 59,3. Il s’agit de la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent.

6. Une hausse des prix dans le secteur manufacturier et la distribution

Au total, 74 % des PME œuvrant dans le secteur manufacturier ou la distribution disent que l’augmentation du prix du pétrole en 2013 a eu impact sur le prix de leurs produits. Ainsi, en moyenne, les prix de leurs produits ont augmenté de 8,5 %. 

OPTIMISTES POUR L'AVENIR DES PME AU QUÉBEC

Les dirigeants de PME sont un peu moins optimistes qu'au printemps 2013 quant à l’avenir des PME québécoises pour les 12 prochains mois : la note moyenne est de 61,2 (vs 62,0 en mars 2013).

 

OPTIMISTES POUR L'AVENIR DE LEUR ENTREPRISE
Comparativement aux autres PME, les dirigeants de PME voient l’avenir de leur propre entreprise avec un peu moins d’optimisme pour les 12 prochains mois. Il s’agit d’une légère hausse pour cet indicateur : la note moyenne est de 68,9 (vs 70,0 en mars 2013).

 
PROJETS D'INVESTISSEMENT
La majorité des dirigeants de PME envisagent encore d’investir dans la modernisation des équipements de leur entreprise au cours des 12 prochains mois. La note moyenne pour cet indicateur affiche une légère baisse (59,3 vs 61,5 en mars 2013).

EMBAUCHES ET MISES À PIED

Bien que la majorité des dirigeants de PME envisagent une augmentation nette du nombre de leurs employés au Québec (56 % vs 58 % en mars 2013), le quart d’entre eux (25 % vs 21 % en mars 2013) s’attendent plutôt à une diminution nette de ces effectifs, au cours des 12 prochains mois. La note moyenne est de 54,8 pour cet indicateur (vs 57,8 en mars 2013). Il s'agit de la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent.

ACCÈS AUX FINANCEMENT
Les dirigeants de PME jugent que les conditions de financement seront assez favorables pour une entreprise comme la leur au cours des 12 prochains mois. Toutefois, 28 % sont d’un avis contraire. La note moyenne est de 60,5 pour cet indicateur (vs 62,3 en mars 2013).

 

Mars 2013

Le nouvel indice de confiance s’établit à 62,7 sur 100 pour la première mesure de 2013 (vs 62,2 en novembre 2012, 63,4 en septembre 2012, 65,8 sur 100 en mai 2012 et 66,4 sur 100 en février 2012).

RÉSULTATS GLOBAUX DE L'INDICE DE MARS 2013

1- Un climat économique assez stable

L’indice est similaire à celui observé en novembre 2012 (+0,5) : il s’établit à 62,7 sur 100. Toutefois, il a reculé de 3,7 points depuis février 2012. Le niveau d’optimisme des dirigeants de PME est légèrement à la hausse. Comparativement à novembre 2012, il augmente de 3,1 points quant à l’avenir des PME québécoises en général (note moyenne de 62,0) et de 1,7 point en ce qui concerne leur propre entreprise (note moyenne de 70,0).

2- Des prévisions de ventes positives, mais toujours faibles

La plupart des dirigeants de PME anticipent une augmentation de leurs ventes au cours des 12 prochains mois, mais dans une proportion plus faible que par les années passées. La note moyenne est de 60,9 pour cet indicateur, similaire à 60,8 en novembre 2012, mais plus faible que 64,6 en février 2012.

3- Une légère augmentation du nombre d’employés

En considérant toutes les embauches et les mises à pied prévues pour les 12 prochains mois, les dirigeants de PME anticipent une augmentation nette du nombre de leurs employés au Québec, mais le cinquième d’entre eux prévoient plutôt une diminution nette de leurs effectifs au Québec. La note moyenne obtenue pour cet indicateur est de 57,8, soit une diminution de 1,9 point par rapport à novembre 2012 et de 6,4 points par rapport à février 2012. Il s’agit de la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent. Le coût des opérations (55%) et le recrutement de la main-d’oeuvre (48%) demeurent des préoccupations importantes.

4- conditions de financement assez favorables

La majorité des dirigeants de PME considèrent que les conditions de financement seront plutôt favorables pour leur entreprise au cours des 12 prochains mois. Cependant, le quart d’entre eux sont pessimistes à cet égard. La note moyenne est de 62,3 pour cet indicateur qui est en légère hausse par rapport à novembre 2012 (+1,6 point), mais en baisse par rapport à février 2012 (-3,1 points).

5- Des investissements en diminution

Les dirigeants de PME comptent investir dans la modernisation des équipements de leur entreprise au cours des 12 prochains mois. Cependant, cet indicateur est en diminution par rapport à novembre 2012 (-2,2 points) et à février 2012 (-4,2 points). La note moyenne est de 61,5. Il s’agit de la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent.

OPTIMISTES POUR L'AVENIR DES PME AU QUÉBEC

Les dirigeants de PME sont plus optimistes qu’à l’automne 2012 quant à l’avenir des PME québécoises pour les 12 prochains mois : la note moyenne est de 62,0 (vs 58,9 en novembre 2012), soit une légère hausse.

OPTIMISTES POUR L'AVENIR DE LEUR ENTREPRISE

Comparativement aux autres PME, les dirigeants de PME voient l’avenir de leur propre entreprise avec un peu plus d’optimisme pour les 12 prochains mois. Il s’agit d’une légère hausse pour cet indicateur : la note moyenne est de 70,0 (vs 68,3 en novembre 2012).

PROJETS D'INVESTISSEMENT

La majorité des dirigeants de PME envisagent encore d’investir dans la modernisation des équipements de leur entreprise au cours des 12 prochains mois. La note moyenne est de 61,5 pour cet indicateur (vs 63,7 en novembre 2012). Néanmoins, il s’agit de la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent.

EMBAUCHES ET MISES À PIED

Bien que la majorité des dirigeants de PME envisagent une augmentation nette du nombre de leurs employés au Québec (58% vs 63% en novembre 2012), le cinquième d’entre eux (21% vs 19% en novembre 2012) s’attendent plutôt à une diminution nette de ces effectifs, au cours des 12 prochains mois. La note moyenne est de 57,8 pour cet indicateur (vs 59,7 en novembre 2012), la note la plus basse enregistrée jusqu’à présent.

ACCÈS AUX FINANCEMENT

Les dirigeants de PME jugent que les conditions de financement seront assez favorables pour une entreprise comme la leur au cours des 12 prochains mois. Cependant, 24% sont d’un avis contraire. La note moyenne est de 62,3 pour cet indicateur (vs 60,7 en novembre 2012), soit une légère hausse.

Méthodologie septembre 2013

Profil des répondants septembre 2013